4 5,6
Edition du 26 novembre 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 26 novembre 2018

    Chine – Au-delà du risque financier

    Il a beaucoup été question de la dette chinoise ces dernières années. Et pour cause, elle engendre un risque d'instabilité financière bien réel, malgré l'existence d'amortisseurs. Mais peut-être trop, au point d'éclipser le reste. Pourtant, au-delà du risque financier, il y a aussi d'autres risques, des interrogations, des incertitudes, liés aux récents développements politiques, institutionnels, et à la dégradation des relations avec les États-Unis.

  • Télécharger la publication - (PDF - 831.39 Ko)

  • Sommaire :

    - La pesanteur de la dette
    - Des points forts donnant du temps
    - Tentative de maîtrise du risque financier
    - Rompre avec les mécanismes passés
    - Concentration accrue du pouvoir...
    -  ... ne vaut pas forcément plus grande efficacité décisionnelle, ni accélération des réformes
    - Économie administrée et capitalisme d'État
    - Opacité, interventionnisme arbitraire et risque politique
    - Lutte entre Puissances
    - Des raisons d'être très prudent, in fine

  • Extrait :

    Cette concentration et même personnification du pouvoir, ce rôle renforcé du PCC conduisent à s'interroger sur la nature des réformes économiques à attendre, car ne semblant pas s'accorder pleinement avec les principes sous-jacents aux grands axes d'action suggérés précédemment pour amener l'économie sur un trend de développement équilibré et soutenable.
    En fait, ces évolutions politico-institutionnelles paraissent aller plus aisément de pair avec le modèle économique actuel, une économie administrée au service du capitalisme d'État, et même exiger, s'ils ne l'imposent pas de facto, son affermissement. Comment pourrait-il en être autrement, d'ailleurs, la maîtrise des leviers économiques, du cycle économique, de l'information et du pouvoir judiciaire, étant consubstantielle à un régime à parti unique ou, autrement dit, indispensable à la survie du Parti ?
    Au final, il n'est pas sûr du tout, pour ne pas dire improbable, que le modèle économique chinois tende vers les modèles « occidentaux », conduisant à regarder au-delà du risque financier et à considérer ou à reconsidérer plusieurs risques.

  • Chine : dette domestique (hors gouvernement général) et croissance

    Le recours massif au crédit pour financer la croissance chinoise, aussi forte soit-elle, s'est accompagné ces dernières années d'une perte substantielle d'efficience qui s'est traduite par l'accumulation de surcapacités de production dans l'industrie. Et dont témoigne l'évolution parallèle de la croissance et de l'encours des financements totaux accordés à l'économie exprimés en pourcentage du PIB.

    Chine : dette domestique (hors gouvernement général) et croissance
  • Thèmes associés : Amérique du Nord | Asie et Océanie | Economie

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous