4 13
Edition du 7 avril 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 7 avril 2017

    Enjeux politiques – Amérique latine : une tranquillité un peu moins solide qu'il n'y paraît

    Le "risque politique" est moindre en Amérique latine que dans d'autres régions du monde émergent. Cependant, ce constat demande à être nuancé. D'une part pour une raison conjoncturelle : l'accession de Donald Trump au pouvoir aux États-Unis. Mais aussi pour des raisons structurelles et internes à la région. Celle-ci est en effet de loin la plus inégalitaire au monde, et les Latino-américains ne s'illusionnent pas sur la volonté de leurs dirigeants de "gouverner pour le bien de tous".

  • Télécharger la publication - (PDF - 439.07 Ko)

  • Sommaire :

    - Les risques extérieurs : les matières premières et Donald Trump
    - Les risques politiques internes, produits d'inégalités extrêmes et de la mauvaise gouvernance
    - Une cartographie des risques politiques en Amérique latine
    - Les principaux risques politiques en Amérique latine

  • Extrait – Cartographie des risques politiques en Amérique latine

    Comment ces risques politiques peuvent-ils affecter les prêteurs et les investisseurs en Amérique latine ? Nous voyons trois canaux principaux :

    - Un échec des régimes "réformistes" parce qu'ils auront négligé les questions sociales ; le risque est alors d'un basculement soudain  vers des politiques macroéconomiques "alternatives", allant d'une hétérodoxie modérée (Bolivie, Équateur) à un radicalisme destructeur (Venezuela) ;
    - Des conflits "locaux" sur des questions environnementales (usage de la terre ou de l'eau) ou sociales (embauche de locaux) ; ces conflits impliquent au minimum des surcoûts financiers, et éventuellement un risque de réputation ;
    - Les difficultés soudaines et graves d'un client important mis en cause dans une affaire de corruption (Petrobras, Odebrecht…) ; avec, là aussi, des risques de pertes financières pour les prêteurs et les investisseurs, et un risque de réputation.

  • Amérique latine : redistribution et coefficient de Gini*

    Les efforts des États d'Amérique latine pour réduire les inégalités par l'impôt et la fourniture de services sociaux (santé, éducation, retraites) sont donc modestes. Selon la CEPALC, en Amérique latine, ces politiques ne réduisent le Gini que de 9 points, contre 26 dans l'Union européenne.

    Amérique latine : redistribution et coefficient de Gini*
  • Thèmes associés : Amérique Latine | Economie

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous