4 3,1
Edition du 4 septembre 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 4 septembre 2017

    Europe – L'actualité de la semaine

    L'été n'a fait que surprendre par de bonnes nouvelles sur la croissance des économies avancées, et européennes en particulier, exception faite du Royaume-Uni en proie à une crise existentielle et aux premiers coups durs liés au Brexit sur son inflation et sa croissance. Cette semaine, les données dures de la production industrielle en France et en Allemagne de juillet apporteront les premiers éléments tangibles permettant de réévaluer notre estimation de croissance du T3.

  • Télécharger la publication - (PDF - 757.27 Ko)

  • Sommaire :

    - France
    - Zone euro
    - Royaume-Uni
    - Calendrier des indicateurs

  • Extrait - France : L'éclaircie conjoncturelle se confirme

    Des signes tangibles d'amélioration de la conjoncture sont perceptibles depuis quelques semaines (croissance du PIB, climat des affaires, marché du travail). Ces données récentes suggèrent que les moteurs internes de la reprise sont un peu plus dynamiques qu'initialement prévu dans notre scénario. Un cycle de reprise auto-entretenue semble se mettre en place. Toutefois, plusieurs éléments peuvent aussi nuancer cette vision optimiste. Des facteurs temporaires soutiennent la croissance en 2017 : mesure de suramortissement; rebond du secteur du tourisme, de la production agricole et des exportations aéronautiques et navales. A priori ces facteurs ne joueront pas en 2018.
    Ainsi, notre prévision de croissance est légèrement revue à la hausse pour 2017 compte tenu d'une dynamique interne plus favorable qu'initialement prévu et de phénomènes de rattrapages ponctuels. En revanche, en 2018, la croissance n'accélèrerait pas. On retient une croissance de 1,7% en 2017 et 1,6% en 2018.

  • Zone euro : variation des encours des crédits bancaires

    Les flux de crédit au secteur privé ajustés des titrisations et des rachats ont accéléré en juillet dans la zone euro. Si les flux ajustés de crédit aux ménages ont continué de croître au rythme de 2,6%, ceux destinés aux sociétés non financières ont marqué une nette accélération passant de 2% à 2,4%. Ces évolutions sont cohérentes avec les données de croissance de l'activité qui ont signalé une accélération dans la zone euro au T2 (2,2% a/a après 1,9% au T1) tirée par un rebond de l'investissement des entreprises.

    Zone euro : variation des encours des crédits bancaires
  • Thèmes associés : Economie | Europe | France

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous