4 3,1
Edition du 22 décembre 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 22 décembre 2017

    Europe – L'actualité de la semaine

    La zone euro n'a eu de cesse de nous livrer des surprises positives cette année. Sur l'Europe planait le risque lié à un cycle électoral dense et potentiellement déstabilisant. L'incertitude liée aux négociations sur le Brexit alimentait les craintes sur les forces centrifuges à l'œuvre dans l'Union européenne. Les marchés cherchaient un ancrage à leurs anticipations post-QE. La reprise dans la zone euro était claudicante, portée par le seul moteur de la consommation privée, incapable de faire redémarrer l'investissement et de projeter une croissance supérieure au rythme potentiel. Mais l'année 2017 a enfin permis de dissiper les craintes.

  • Télécharger la publication - (PDF - 841.6 Ko)

  • Sommaire :

    - France
    - Zone euro

  • Extrait – Zone euro : faible évolution de l'inflation en dépit du regain de croissance

    La publication définitive de l'évolution des prix à la consommation harmonisés (IPCH) au mois de novembre en zone euro confirme une hausse de +1,5% sur un an, après +1,4% en octobre. Au niveau des composantes, l'inflation est restée stable dans les services et les biens alimentaires tandis qu'elle s'est accélérée sur les biens industriels et davantage encore dans l'énergie. L'inflation sous-jacente demeure stable à 1% en rythme annuel. Les principaux pays de la zone enregistrent une hausse de l'inflation comme en France ou en Allemagne, tandis que les prix se stabilisent en Italie et ralentissent au Portugal.
    L'inflation ne remonte que très graduellement en dépit d'une croissance plus dynamique qu'attendu dans la plupart des pays membres de la zone. La faiblesse de l'inflation sous-jacente s'explique principalement par une reprise timide des prix des biens manufacturés.

  • UEM : emplois et coûts du travail

    L'emploi continue de progresser en zone euro au T3-2017 grâce au renforcement de l'activité et à la maîtrise des coûts horaires de la main-d'œuvre qui oscillent autour de 1,5% en variation annuelle depuis 2014, permettant ainsi de réduire le chômage dans la plupart des pays de la zone euro.

    UEM : emplois et coûts du travail
  • Thèmes associés : Economie | Europe | France

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous