4 3,1
Edition du 30 mars 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 30 mars 2018

    Europe – L'actualité de la semaine

    En l'absence de données économiques clefs dans la zone euro, cette semaine a été marquée par un débat portant principalement sur les questions non résolues par le G20 de la semaine dernière autour des menaces américaines au libre-échange. Avec une administration américaine qui cherche à faire évoluer le système multilatéral actuel centré sur les États-Unis vers un système multipolaire caractérisé par des accords bilatéraux spécifiques, l'Union européenne doit se saisir d'une question existentielle : va-t-elle adhérer à ce nouveau projet visant à redessiner l'ordre mondial des échanges, va-t-elle le subir, ou va-t-elle faire preuve d'une volonté et d'un capital politique suffisant pour réaffirmer l'ordre ancien ?

  • Télécharger la publication - (PDF - 771.5 Ko)

  • Sommaire :

    - France
    - Zone euro
    - Royaume-Uni
    - Calendrier des indicateurs

  • Extrait : France – Comptes détaillés du PIB et des agents économiques du quatrième trimestre

    Au quatrième trimestre, le taux de croissance du PIB est révisé un peu à la hausse, à +0,7% en variation trimestrielle, après +0,5% au trimestre précédent. Notre prévision de croissance pour 2018 est mécaniquement revue un peu à la hausse de 0,1 point par effet d'acquis. 2018 devrait donc être une année de croissance solide à l'instar de 2017. En 2016, pour la troisième année consécutive, la croissance française avait avoisiné les 1%. En 2017, elle a nettement accéléré et a atteint 2,0%. En 2018 et 2019, on prévoit la poursuite d'une croissance soutenue, à respectivement 2,1% et 1,7%. En revanche, si les ingrédients de la poursuite de l'expansion sont bien présents au niveau domestique, le contexte international est moins favorable, avec la remontée des prix pétroliers, la hausse de l'euro et les incertitudes sur l'issue des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis. En outre, certains problèmes structurels propres à la France peuvent freiner cette expansion, notamment la persistance d'un déficit de compétitivité (coût et hors coût), les exportateurs français ne parvenant pas à améliorer leurs parts de marché.

  • Thèmes associés : Economie | Europe | France

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous