4,5 1
Edition du 2 février 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 2 février 2018

    France - Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

    Le marché résidentiel a connu une année record en 2017. Un emballement du marché nous semble peu probable en 2018-2019. Au contraire, un léger repli du marché est attendu, pour deux raisons. D'abord, le recentrage sur les zones tendues des mesures de soutien dans le neuf. Ensuite, un effritement de la capacité d'achat des emprunteurs, avec la légère remontée des taux de crédit et la hausse plus marquée des prix des logements.

  • Télécharger la publication - (PDF - 702.13 Ko)

  • Sommaire :

    - Tendances récentes dans l'ancien et dans le neuf
    - 2017 : année record
    - 2018 : léger repli des transactions
    - Focus – Impact du plan logement et des nouvelles mesures fiscales

  • Extrait - Légère dégradation de la capacité d'achat des ménages

    La capacité d'achat des ménages, en d'autres termes leur "pouvoir d'achat immobilier", s'est nettement améliorée sur les années récentes, grâce à la baisse des taux de crédit. Entre 2008 et début 2017, cette capacité d'achat s'est nettement accrue, de 27%, la surface achetable atteignant 95 m2 début 2017, contre 75 m2 en 2008. Cela a été permis par la forte baisse des taux de crédit, tandis que, sur cette période, les prix se sont à peine corrigés, -4% en cumulé. Depuis quelques mois, cette capacité commence toutefois à se réduire. L'accélération des prix et la légère remontée des taux de crédit réduisent la surface achetable, qui est passée de 95 m2 au T1 2017 à 91 au T3. Cette tendance va se poursuivre en 2018, ce qui va limiter l'effet d'aubaine et rendre les acheteurs plus hésitants et attentistes.

  • France : capacité d'achat de logement des ménages

    À chaque période, on calcule la surface qu'un ménage moyen peut acheter, au prix, au taux et à la durée de crédit du marché, en respectant la règle d'un taux d'effort (remboursement du crédit/revenu) de 30%. Cet indicateur mesure donc la capacité d'achat de logement d'un ménage. La surface achetable par ce ménage moyen évolue de façon cyclique autour d'une moyenne d'environ 90 m2.

    France : capacité d'achat de logement des ménages
  • Thèmes associés : Economie | France | Immobilier

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous