5 1
Edition du 7 novembre 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 7 novembre 2017

    France - Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2018

    Le marché résidentiel reste très soutenu en 2017. Un léger tassement du marché est toutefois probable en 2018-2019. D'une part, le nouveau plan logement, présenté fin septembre, est favorable à terme via le choc d'offre et la prolongation pour quatre ans du dispositif Pinel et du PTZ. Mais le recentrage de ceux-ci sur les zones tendues va réduire légèrement les ventes de neuf. D'autre part, l'accélération relative des prix et la poursuite d'une lente remontée des taux de crédit vont entamer la capacité d'achat des ménages.

  • Télécharger la publication - (PDF - 697.09 Ko)

  • Sommaire :

    - Tendances récentes dans l'ancien et dans le neuf
    - 2016-2017 : marché très soutenu
    - 2018 : léger tassement probable
    - Focus - Plan de réforme du logement

  • Extrait – Impact du plan logement

    Les mesures du choc d'offre (libération du foncier public et privé, simplification des normes et lutte contre les recours abusifs) permettront à terme une hausse de l'offre et une baisse des coûts, donc a priori une baisse des prix du logement neuf. Mais l'impact sera graduel et probablement assez limité, en dépit des mesures incitatives, car les municipalités, qui délivrent les permis, tendent à privilégier les constructions d'immobilier d'entreprise plutôt que les constructions de logements.

    Le recentrage du PTZ sur les zones tendues est pour l'essentiel reporté à 2020, donc ne jouera pas sur 2018. La réduction de 40 à 20% de la part du prêt dans le coût d'acquisition va toutefois un peu réduire le nombre d'achats dans le neuf. Le principal impact du plan logement sur les ventes en 2018 concerne le dispositif Pinel. Son recentrage conduira à une baisse des ventes investisseurs, de 6 000 à 10 000, les zones B2 et C étant désormais exclues de ce dispositif. Les ventes de neuf promoteur baisseraient ainsi de 5 à 7% par rapport à 2016.

  • Thèmes associés : France | Immobilier

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous