4 1
Edition du 18 avril 2016 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 18 avril 2016

    France - Programme de stabilité 2016 : déficit/PIB réduit à 3,3% en 2016 et 2,7% en 2017

    Le gouvernement a présenté le 13 avril le "programme de stabilité" 2016-2019. Le déficit public serait ramené à 3,3% du PIB en 2016 et 2,7% en 2017, après 3,5% en 2015. L'objectif d'un déficit inférieur à 3% du PIB serait donc atteint en 2017. La dette publique, qui atteint 95,7% du PIB en 2015, continuerait à remonter, mais modérément, jusqu'à 96,5% en 2017 ; elle s'infléchirait à partir de 2018. Ces chiffrages reposent sur des hypothèses de croissance assez prudentes.

  • Télécharger la publication - (PDF - 567.93 Ko)

  • Sommaire :

    - Les engagements budgétaires de la France
    - Des hypothèses de croissance prudentes
    - Retour sur le déficit public 2015
    - Éléments sur le déficit public 2016
    - Éléments sur le déficit public 2017
    - 50 milliards d'économies en dépenses prévus en 2015-2017

  • Extrait - Éléments sur le déficit public 2016

    Le déficit public pour 2016 devrait atteindre 3,3% du PIB, soit une légère réduction par rapport à 2015 (3,5%). Le déficit conjoncturel resterait quasi-stable, à 1,8% du PIB après 1,9% en 2015. La croissance est prévue à 1,5% en volume et la croissance potentielle estimée à 1,5% également.

    Le déficit structurel passerait de 1,6% à 1,3% du PIB. Cette réduction est relativement faible. L'effort structurel serait pourtant plus marqué, 0,5% du PIB, et principalement imputable aux dépenses. L'effort en dépenses atteindrait 0,7% du PIB. La hausse des dépenses est prévue à 1,1% en valeur. Ce rythme est très modéré, et obtenu par les mesures d'économies en dépenses déjà décidées, à hauteur d'environ 21 Mds €. En sens inverse, les mesures nouvelles en matière de prélèvements obligatoires (montée en charge du pacte de responsabilité et de solidarité) réduiraient l'effort structurel de 0,2 point.

  • France : dette publique

    Le ratio de dette publique, 95,3% du PIB en 2014, s'est légèrement accru en 2015, à 95,7%. Il continuerait à remonter un peu en 2016, à 96,2%, et en 2017, à 96,5%. Ces ratios sont calculés en tenant compte du soutien financier aux États de la zone euro. Cette hausse modérée du ratio de dette publique s'explique par la réduction des déficits et le redémarrage de la croissance nominale du PIB.

    France : dette publique
  • Thèmes associés : Economie | France

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous