4 1
Edition du 26 juillet 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 26 juillet 2017

    France – Scénario 2017-2018 : des signes d'amélioration qui se confirment

    En 2016, la croissance française a atteint 1,1%, un rythme proche de celui de 2015 (1,0%), et assez décevant malgré l'« alignement des planètes » (euro faible, taux d'intérêt à des plus bas historiques, énergie bon marché). Nous prévoyons une amélioration de la croissance à 1,5% en 2017 et 1,5% en 2018. Une accélération qui est cohérente avec l'orientation favorable des indicateurs conjoncturels récents, notamment le climat des affaires (enquêtes Insee), au plus haut depuis mi-2011.

  • Télécharger la publication - (PDF - 1.88 Mo)

  • Sommaire :

    - Synthèse
    - Focus : réforme du marché du travail
    - Les tendances récentes de l'activité
    - Scénario 2017-2018 : une légère accélération de la croissance

  • Extrait :

    En 2017-2018, les facteurs de soutien externes (euro, pétrole et taux) continueront à jouer plutôt positivement, même si l'euro et les taux longs amorcent une remontée. Par ailleurs, l'effet favorable des mesures de soutien aux entreprises (CICE, Pacte de responsabilité) justifie notre prévision de croissance, dont le dynamisme est toutefois limité par des contraintes structurelles persistantes (chômage élevé, déficit de compétitivité, assainissement budgétaire…). La reprise en France reposerait donc sur une composante cyclique plus importante, via un processus de reprise auto-entretenue (investissement-emploi-revenu-consommation). En particulier, nous prévoyons une hausse de 4,3% de l'investissement des entreprises en 2017, puis 4,7% en 2018, après 3,6% en 2016. Cette reprise serait liée à une amélioration des marges et des profits et à une remontée du taux d'utilisation des capacités de production.

  • France : taux de marge et investissement

    L'investissement des entreprises continuerait de progresser, reflétant l'amélioration des marges. Le taux de marge des sociétés non financières a atteint 31,7% fin 2016 (niveau le plus élevé depuis 2009), et les profits après dividendes ont rebondi de 4% en 2016 après une hausse de 13% en 2015.

    France : taux de marge et investissement
  • Thèmes associés : Economie | France

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous