• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • A la Une

    Edition du 20 mars 2017

    Zone euro : le solde commercial fléchit en janvier sous l'effet de la forte demande intérieure

    La valeur des exportations de la zone euro a atteint 177,8 Mds € (données corrigées des variations saisonnières) en janvier, en hausse de 6,1% sur un an tandis que celle des importations s'établit à 162,1 Mds €, en progression de 10,7% en glissement annuel. Le solde commercial enregistre dorénavant un surplus de 15,7 Mds € contre 21,1 Mds € un an plus tôt. Ce tassement traduit le déséquilibre temporaire provoqué par de fortes importations liées à la demande en énergie en période hivernale et des exportations qui ralentissent sur la même période.

Les graphiques de l'économie

Retrouvez les derniers graphiques économiques commentés par les économistes du Crédit Agricole

  • Edition du 17 mars 2017 Mexique : soldes commerciaux

    Malgré un mauvais chiffre en janvier (-3,3 Mds USD, mais c'est en grande partie un effet saisonnier), le déficit commercial mexicain se réduit, à seulement 12,8 Mds sur un an, après un pic à 18,6 Mds en avril 2016. C'est le résultat de deux évolutions divergentes. D'une part, un déficit croissant du solde pétrolier, et d'autre part, un retour à l'équilibre du solde non-pétrolier.

    Mexique : soldes commerciaux

    Extrait

  • Edition du 13 mars 2017 La croissance se raffermit dans la plupart des pays de la zone euro au T4-2016

    Les chiffres définitifs du PIB en zone euro au T4-2016 ont confirmé la solidité de l'activité. Celle-ci a crû de 0,4% en variation trimestrielle et de 1,7% en moyenne annuelle. Au regard de ses composantes, la demande interne s'est montrée dynamique avec une contribution à la croissance de +0,5 point de pourcentage, dont +0,2 point provenant de l'investissement. Les exportations nettes sont venues cependant retirer 0,2 point à la croissance.

    La croissance se raffermit dans la plupart des pays de la zone euro au T4-2016

    Extrait

  • Edition du 10 mars 2017 Brésil : PIB et ses composantes

    Le PIB brésilien s'est encore contracté de 0,9% t/t au 4e trimestre, portant sa chute sur l'ensemble de l'année 2016 à -3,6%, après -3,8% en 2015 : il s'agit de la pire récession jamais enregistrée dans le pays. En outre, le chiffre du 4e trimestre est bien au-delà des prévisions du consensus de marché, qui n'anticipait qu'une contraction de 0,55%. 

    Brésil : PIB et ses composantes

    Extrait

  • Edition du 7 mars 2017 Le crédit en zone euro poursuit son ascension

    Les encours de crédit aux entreprises et aux ménages ont crû respectivement de 2,3% et 2,2% entre janvier 2016 et janvier 2017, selon la BCE – contre +1,0% et +1,4% un an auparavant. Les accélérations les plus marquées sur un an ont été observées en Allemagne pour les prêts aux sociétés non financières (3,6% vs 1,2%), ainsi qu'en France et en Italie pour les prêts aux ménages (5,0% vs 3,5% et 2,2% vs 0,8% respectivement).

    Le crédit en zone euro poursuit son ascension

    Extrait

  • Edition du 3 mars 2017 Amérique latine : amortissements dus par des non souverains 2017-21

    Selon S&P, 202 Mds USD de dette corporate latino-américaine arriveront à échéance d'ici cinq ans : 56 Mds pour les institutions financières, et 146 Mds pour les corporates non financiers – à 50% non investment-grade. La dette des non-financières est concentrée dans le secteur pétrole et gaz (79 Mds USD). Les plus gros amortissements seront dus par Petrobras (32 Mds USD), Pemex (19 Mds) et PDVSA (11 Mds).

    Amérique latine : amortissements dus par des non souverains 2017-21

    Extrait

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous