1,4 2
Edition du 5 juillet 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 5 juillet 2018

    Italie – Conjoncture : un contexte encore porteur au T1 2018

    La croissance de l'économie italienne ne ralentit que peu au T1 2018 dans un contexte de décélération marquée du cycle européen. Cet environnement pèse sur la contribution de la demande extérieure, mais la demande domestique reste solide. Les banques ont continué d'améliorer la qualité de leurs actifs ainsi que leurs performances mais l'arrivée au pouvoir du gouvernement antisystème pourrait perturber ce contexte plus porteur.

  • Télécharger la publication - (PDF - 784.29 Ko)

  • Italie : la résilience économique face à l'incertitude politique

    La croissance de l'économie italienne ne ralentit que peu au T1 2018 dans un contexte de décélération marquée du cycle européen. Cet environnement pèse sur la contribution de la demande extérieure, mais la demande domestique reste solide. ...

  • Sommaire :

    - Un contexte encore porteur au T1 2018
    - Résilience de l'économie dans un environnement externe moins favorable
    - Politique : la progression de la Ligue confirmée par les élections locales
    - Le secteur bancaire teste sa capacité de résistance

  • Extrait : La progression de la Ligue confirmée par les élections locales

    Le premier tour des élections municipales du 10 juin avait montré une dynamique très positive du centre-droit, un maintien du Parti démocrate et un recul du M5S. Forza Italia se maintient dans le sud où la Ligue n'arrive pas à percer. Le M5S ressort comme le vrai perdant de ses élections puisqu'il n'est en ballottage dans aucune des grandes villes et en baisse dans le nord et dans le sud. Il ne capitalise pas sur le résultat des législatives et souffre de sa faible implantation locale. Le deuxième tour a donné lieu à un raz-de-marée en faveur de la Ligue. Le ballottage a révélé les préférences des électeurs du M5S qui, à 75%, ont reporté leur vote sur un candidat de centre-droit. L'alliance de gouvernement profite donc à la Ligue qui s'impose comme un allié senior dans le gouvernement, mais aussi au sein de la coalition de centre-droit.

  • Italie : renforcement de la Ligue suite aux dernières élections

    Bascule gauche-droite lors des dernières élections locales partielles. Dans le panorama actuel, le centre-droit gouverne 43 des 112 grandes villes (contre 29 après les élections locales de 2013) et le centre-gauche en administre 46 (contre 76 en 2013). Le M5S est toujours aussi peu présent au niveau local avec 6 grandes villes (2 en 2013).

    Italie : renforcement de la Ligue suite aux dernières élections
  • Thèmes associés : Banque et Assurance | Economie | Italie

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous