4 2
Edition du 19 octobre 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 19 octobre 2018

    Italie – Finances publiques : loi de finances 2019, un défi européen

    Tous les regards sont rivés sur le projet italien de loi de finances pour 2019. Ce sont finalement les leaders des deux partis au gouvernement qui ont remporté le bras de fer qui les opposait au ministre de l'Économie et des Finances. Le déficit montera bien à 2,4% en 2019, mais descendra à 2,1% en 2020 et à 1,8% en 2021. Il y aura donc une expansion budgétaire l'année prochaine mais l'orientation budgétaire redeviendra neutre ensuite. Le chemin vers l'annulation du déficit structurel reprendra ensuite, à partir de 2022.

  • Télécharger la publication - (PDF - 1.25 Mo)

  • Sommaire :

    - La situation budgétaire italienne initiale
    - La loi de finances pour 2019
    - Les mesures
    - Les risques
    - L'impact sur la soutenabilité de la dette
    - La réponse de la Commission européenne
    - La réaction des investisseurs
    - La réaction des agences de notation
    - Conclusion

  • Extrait :

    La Commission a déjà signalé dans une lettre au gouvernement italien que l'objectif de déficit « apparaît à première vue pointer vers une déviation significative par rapport au parcours budgétaire recommandé par le Conseil en juin lors de l'approbation des Programmes de stabilité ». Par ces mots, la Commission européenne semble encline à ouvrir le débat, tout en faisant peser la menace d'une procédure pour déviation significative si le gouvernement n'apporte pas de modifications au projet de loi de finances. Toute tension avec les institutions européennes risque d'être instrumentalisée lors de la campagne électorale pour le Parlement européen. Finalement, seule une remontée excessive des rendements pourrait faire plier le gouvernement.

  • Italie : notation pays et souverain

    Trois des quatre principales agences notent l'Italie à deux crans du speculative grade. Depuis la formation du gouvernement, deux d'entre elles, Moody's et Fitch, ont ajouté des perspectives négatives à la note italienne, pour prendre en compte le risque accru de dérapage budgétaire.

    Italie : notation pays et souverain
  • Thèmes associés : Economie | Italie

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous