3
Edition de novembre 2013 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 20 novembre 2013

    L'OBSERVATOIRE financier des entreprises agroalimentaires

    Les filières agroalimentaires subissent le contrecoup d'un marché français contraint par un pouvoir d'achat morose : la hausse de CA enregistrée par la plupart des filières est le reflet de la hausse des cours des matières premières et ne se traduit pas dans la rentabilité qui au contraire est affectée par une pression sur les marges.
  • Télécharger la publication - (PDF - 1.31 Mo)

  • Sommaire :

    - Consolidé IAA
    - Entreprises Laitières
    - Entreprises de Viandes
    - Entreprises Viticole
  • Extrait : les IAA font face à un effet de ciseaux

    En 2012, comme en 2010 et 2011, les IAA font face à un effet de ciseaux : un niveau élevé de prix des matières premières qui ne peut être intégralement répercuté à la distribution qui subit un pouvoir d'achat des français en berne. Dans ce contexte difficile, les entreprises parviennent globalement à préserver leur rentabilité grâce à l'export et des efforts de productivité.

    Les ETI sont en situation plus difficile car, exposées aux pressions de la distribution dans un contexte de forte concurrence avec les leaders et les produits importés, elles supportent des charges de structures élevées. La question de la taille critique se pose pour ce segment, à côté des leaders qui appuient leur développement sur des marques fortes et l'international, et des petites entreprises qui bénéficient de l'effet terroir.

  • Thèmes associés : Agriculture et Agroalimentaire

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous