4,13,3,1,2,15
Edition du 15 juin 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 15 juin 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : En zone euro, la production industrielle rechute en avril, la croissance de l'emploi rebondit et la productivité recule pour la première fois depuis mi-2016. France : nouveau recul de la production industrielle en avril. Allemagne : les exportations pâtissent des inquiétudes portant sur les menaces tarifaires américaines. Italie : après la crise d'adolescence, l'âge de la raison ? Royaume-Uni : la fin du "no deal is better than a bad deal". Turquie : Erdogan doit se méfier des louves et de la démocratie… Argentine : une aide "généreuse" et habilement présentée. Maroc : les défis sociaux sont sous-estimés.

  • Télécharger la publication - (PDF - 978.32 Ko)

  • Sommaire :

    - Des Banques centrales sur leur propre chemin
    - La BCE et l'inflation : même pas peur !
    - La production industrielle rechute en avril, malgré le rebond des biens d'investissement
    - La croissance de l'emploi rebondit et la productivité recule pour la première fois depuis mi-2016
    - France : production industrielle, nouveau recul en avril
    - France : emploi salarié, la progression se poursuit, mais à un rythme un peu moins élevé au T1
    - Les exportations allemandes pâtissent des inquiétudes portant sur les menaces tarifaires américaines
    - Italie : après la crise d'adolescence, l'âge de la raison ?
    - R-U : L'industrie poursuit son ralentissement
    - R-U : L'inflation se stabilise au mois de mai et les salaires manquent toujours d'entrain
    - R-U : La fin du "no deal is better than a bad deal"
    - Turquie : Erdogan doit se méfier des louves et de la démocratie...
    - Argentine : une aide "généreuse" et habilement présentée
    - Brésil : ne pas brûler des cartouches inutilement
    - Maroc : les défis sociaux sont sous-estimés comme le reflète l affaire des boycotts
    - Jordanie : aide d'urgence des pays du Golfe de 2,5 Mds USD
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait :

    La BCE a pris acte du ralentissement de l'économie de la zone euro au premier trimestre 2018, mais elle n'a pas modifié ses prévisions pour les trimestres suivants. Néanmoins, la croissance pour 2018 a été révisée à la baisse (de 2,4% à 2,1%). Elle juge les risques encore équilibrés, mais accorde une importance croissante à la plus forte incertitude autour de l'environnement macro-économique et de la géopolitique, et à la volatilité accrue des marchés. Quant à l'inflation, la BCE a révisé à la hausse ses prévisions d'inflation pour 2018 et 2019 (de 1,4% à 1,7%), mais pas à plus long terme. Elle n'a pas non plus relevé ses prévisions d'inflation sous-jacente (hors composantes volatiles) qui restent à 1,1% en 2018, à 1,6% en 2019 et signalent une convergence effective vers la cible (de 2%) seulement en 2020, avec une inflation sous-jacente à 1,9%.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous