4 4,13,3,1,2,15
Edition du 22 juin 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 22 juin 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : Le moteur franco-allemand est rallumé pour éviter à l'Europe une sortie de route. France, climat des affaires stable en juin. L'immigration au cœur de la discorde au sein de la droite conservatrice allemande. La Banque d'Angleterre plus confiante et, en même temps, encore plus partagée. Roumanie, premiers signes d'essoufflement. Colombie, I. Duque élu avec 54% des suffrages. En Égypte, l'économie s'améliore, mais la situation sociale reste tendue. En Afrique du Sud, Fitch affirme sa notation souveraine.

  • Télécharger la publication - (PDF - 871.52 Ko)

  • Sommaire :

    - La guerre commerciale inquiète les marchés
    - Le moteur franco-allemand rallumé pour éviter à l'Europe une sortie de route
    - Les enquêtes auprès des directeurs d'achat signalent un sursaut de l'activité en juin
    - France : climat des affaires stable en juin
    - Italie : le document d'économie et finance devant la Chambre des députés
    - Grèce : un nouvel allègement pour permettre le véritable retour sur le marché de la dette
    - L'immigration au cœur de la discorde au sein de la droite conservatrice allemande
    - La Banque d'Angleterre plus confiante et, en même temps, encore plus partagée
    - Roumanie : les premiers signes d'essoufflement
    - Ukraine : chaud et froid
    - Colombie : Ivan Duque élu avec 54% des suffrages
    - Égypte : l'économie s améliore, mais la situation sociale reste tendue
    - Afrique du Sud : Fitch affirme sa notation souveraine
    - Maurice : le bon élève de la région ?
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.
  • Extrait :

    L'apparente mutation de l'Allemagne d'une posture perçue comme hégémonique à une hégémonie "éclairée" se fonde sur la prise de conscience que, dans une Europe post-Brexit, la forte influence de l'Allemagne l'appelle à une prise de responsabilité pour assurer la compréhension et le compromis entre pays. Un tabou serait aussi brisé, en affirmant ouvertement que "l'intérêt national le plus important pour l'Allemagne est l'Europe" et que "la stabilisation de l'euro est son intérêt fondamental".

    Des mouvement tectoniques importants qui ont réduit en miettes les anciens piliers de l'ordre mondial de l'après-guerre ont été nécessaires pour ce sursaut : "America First", les ingérences russes dans la sphère souveraine des États européens, l'expansion chinoise.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Economie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous