4 4,13,6,3,1,2,15
Edition du 29 juin 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 29 juin 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : Conseil de l'UE ou l'art de transformer en victoire un compromis qui n'en est pas. La stabilisation de la confiance en zone euro à son niveau du T3 2017 se prolonge en juin. France, comptes détaillés du PIB et des agents économiques du T1. Turquie, une victoire, mais pas de visibilité. Argentine, le peso poursuit sa chute dans une économie au bord de la récession. Bahreïn, les fortes tensions de marché obligent des pays du CCG à annoncer un soutien financier. Pékin souhaite étendre davantage son influence en Afrique.

  • Télécharger la publication - (PDF - 852.93 Ko)

  • Sommaire :

    - Marchés : un léger répit en fin de semaine mais peu de conviction
    - Conseil de l'UE ou l art de transformer en victoire un compromis qui n en est pas
    - La stabilisation de la confiance en zone euro à son niveau du T3 2017 se prolonge en juin
    - L'énergie continue de tirer l inflation à 2% en juin, mais l'indice sous-jacent reste stable à 1,2%
    - France : comptes détaillés du PIB et des agents économiques du T1
    - Italie : l'amélioration de la profitabilité relativise la baisse de l'investissement
    - Italie : les élections locales renforcent la Ligue et le centre-droit
    - Turquie : une victoire, mais pas de visibilité
    - Hongrie : violation grave des valeurs européennes &
    - Argentine : le peso poursuit sa chute dans une économie au bord de la récession
    - Brésil : des prévisions à la baisse face à des incertitudes grandissantes
    - Bahreïn : les fortes tensions de marché obligent des pays du CCG à annoncer un soutien financier
    - Émirats Arabes Unis : un ajustement dans le secteur de l'immobilier
    - Chine-Afrique : Pékin souhaite étendre davantage son influence en Afrique
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait :

    Concernant l'assistance financière aux pays en crise octroyée par le MES, un accord large a été trouvé sur l'introduction de critères d'éligibilité (respect des Traités européens et situation macro-économique et financière solide) pour l'accès à l'assistance financière. La majorité des États membres s'est dite favorable à l'introduction d'une ligne de crédit de précaution non conditionnée à la signature d'un programme de réformes (memorandum of understanding). Certains pays ont appuyé un rôle accru du MES dans la conception et le monitorage des programmes de réformes qui conditionnent l'assistance financière. D'autres sont aussi allés plus loin, souhaitant attribuer au MES le rôle d'évaluation de la situation économique et financière d'un pays (avec une analyse sur la soutenabilité de la dette publique), tâche aujourd'hui attribuée à la Commission européenne. D'autres encore ont souligné leur inquiétude face à la proposition d'introduire des clauses d'action collective avec clauses d'agrégation simple, permettant l'agrégation de créances d'émissions différentes, pour faciliter la restructuration de la totalité de la dette publique d'un pays.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous