4 4,13,6,3,1,15
Edition du 13 juillet 2018 - Crédit Agricole S.A. Brexit, un livre blanc pas si soft. Pologne, marché du travail sous tension. Chi..."/>
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 13 juillet 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : Large et ample rebond de la croissance industrielle en zone euro en mai. France, nouveau recul de la production industrielle en mai. Brexit, un livre blanc pas si soft. Pologne, marché du travail sous tension. Chine, en guerre commerciale. Argentine, la caution du FMI ne résout pas tout. Tunisie, le système bancaire toujours en santé précaire.
  • Télécharger la publication - (PDF - 881.65 Ko)

  • Sommaire :

    - L'unilatéralisme insolent et l'appréciation du dollar
    - Large et ample rebond de la croissance industrielle en zone euro à +1,3% en mai
    - Malgré le rebond du solde migratoire, la croissance démographique de l'UEM ralentit à nouveau
    - France : production industrielle, nouveau recul en mai
    - France : le déficit commercial se creuse en mai
    - Allemagne : le commerce extérieur en proie aux velléités protectionnistes américaines
    - Brexit : un livre blanc pas si soft
    - Royaume-Uni : les services devraient permettre une légère accélération du PIB au T2
    - Pologne : le marché du travail sous tension
    - Chine : en guerre commerciale
    - Argentine : la caution du FMI ne résout pas tout
    - Brésil : les impacts déjà lisibles des divers chocs
    - Tunisie : le système bancaire toujours en santé précaire
    - Bahreïn : contraction du PIB de 1,2% au T1
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait :

    La population moyenne de la zone euro s'est élevé à 341 M d'habitants en 2017, soit une hausse de 2,2‰, après +2,5‰ l'année précédente et un pic post-crise de +4,5‰ en 2013. Ainsi, cette nouvelle décélération situe la croissance démographique à l'un de ses plus faibles rythmes historiques (+2,3‰ en 2009-2012 et en 1994-1998). Toutefois, l'actuel ralentissement diffère par sa composition, du fait que l'accroissement naturel de la zone euro reste historiquement négatif depuis trois ans. Avec -0,6‰ en 2017, la différence entre natalité et mortalité est la plus faible jamais observée, du fait de l'accélération de la chute du taux de natalité depuis 2010 à un plus bas historique de 9,5‰ (après avoir été stable à 10,3‰ de 1994 à 2010) et au retour du taux de mortalité à 10,1‰, soit un niveau jamais atteint depuis le début des années 1980. En définitive, seul le solde migratoire, en léger rebond à +2,8‰ en 2017, permet d'assurer une croissance démographique en zone euro depuis trois ans.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous