4,5,6,3,1,2,15
Edition du 14 septembre 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 14 septembre 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Faits marquants – Pétrole, le cap des 100 dollars… Zone euro, une croissance pour le PIB au T2 et des salaires. France, hausse de la production industrielle et réduction du déficit de la balance commerciale. Italie, nouvelle baisse du chômage. Royaume-Uni, croissance des salaires et la BoE maintient son taux directeur. Suède, percée historique du parti d'extrême droite. Roumanie, premiers signes d'un ralentissement. Pologne, bientôt une exit tax. Chine, excédent commercial en baisse. Inde, déficit courant stable. Egypte, de nouvelles réformes structurelles en cours d'adoption. Irak, l'économie se stabilise mais en attente d'un gouvernement.

  • Télécharger la publication - (PDF - 1.02 Mo)

  • Sommaire :

    - Une semaine de relative accalmie après les turbulences de cet été
    - De la souveraineté en Europe
    - Pétrole : le cap des 100 dollars en vue
    - Zone euro : une croissance non décevante pour le PIB au T2
    - La croissance des salaires enregistrée au T2 devrait tirer l'inflation sous-jacente...
    - France : hausse de la production industrielle en juillet
    - France : réduction du déficit de la balance commerciale en juillet
    - Italie : nouvelle baisse du chômage au T2
    - Royaume-Uni : la croissance des salaires surprend enfin positivement
    - Royaume-Uni : la BoE maintient son taux directeur à 0,75% en septembre
    - Suède : le parti d'extrême droite fait une percée historique aux élections législatives
    - Roumanie : les premiers signes d'un ralentissement
    - Pologne : bientôt une exit tax
    - Chine : excédent commercial en baisse
    - Inde : déficit courant stable
    - Egypte : de nouvelles réformes structurelles en cours d'adoption
    - Irak : l'économie se stabilise mais le pays est toujours en attente d'un gouvernement
  • Extrait : De la souveraineté en Europe

    Les conservateurs européens ont tracé la ligne rouge de défense des valeurs communes sur lesquelles l'Union européenne (UE) a été fondée. Avec un vote du Parlement européen, à plus des deux tiers, en faveur de l'ouverture d'une procédure pour violation de l'État de droit à l'encontre du gouvernement hongrois, le PPE (Parti populaire européen) a tranché la difficile question de la gestion de sa composante prônant la mise en place d'une démocratie « illibérale », le parti Fidesz de V. Orban. Au risque de perdre du terrain en faveur des rassemblements eurosceptiques, les conservateurs ont choisi la défense des valeurs des démocrates-chrétiens et ont voulu éviter de fermer la porte à de possibles alliances avec les autres partis europhiles lors de la formation du nouveau Parlement européen. Le processus de zombification de l'Europe, une UE dont les valeurs, les normes et les décisions seraient ignorées, ne paraît pas engagé, pour l'instant, même si le risque d'une Europe politiquement investie par les populistes est toujours présent.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique du Nord | Asie et Océanie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous