4 4,5,13,3,1,2
Edition du 2 novembre 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 2 novembre 2018

    Monde – L'actualité de la semaine

    Le mois d'octobre est historiquement réputé difficile en bourse, 2018 ne fera pas exception. La croissance du PIB en zone euro ralentie au T3-2018. Les élections législatives régionales allemandes ont poussé la chancelière à préparer sa sortie politique. Légère progression du chômage en Italie en septembre. Légère accélération de la croissance en France au T3. La fin de l'austérité au Royaume-Uni ? Les marchés se réjouissent (un peu vite) au Brésil. L'économie performe bien malgré le déficit commercial en Israël.

  • Télécharger la publication - (PDF - 867.35 Ko)

  • Sommaire :

    - Octobre est historiquement réputé difficile en bourse, 2018 ne fera pas exception
    - La croissance du PIB en zone euro ralentit au T3-2018
    - Les élections législatives régionales allemandes ont poussé la chancelière à préparer sa sortie politique
    - Italie : légère progression du chômage en septembre
    - France : légère accélération de la croissance au T3 (+0,4%, après +0,2%)
    - Royaume-Uni : la fin de l'austérité ?
    - Brésil : les marchés se réjouissent (un peu vite)
    - Algérie : vers une présidence à vie
    - Israël : l'économie performe bien malgré le déficit commercial
    - Afrique du Sud : les prévisions de croissance revues à la baisse, la crise s'installe
    - Kenya : le FMI estime la capacité de remboursement du pays moins favorable

  • Extrait :

    En zone euro, le PIB du troisième trimestre a été décevant par rapport aux anticipations. Il a augmenté de 0,2% sur le trimestre, soit le plus faible rythme de croissance depuis quatre ans. La déception provient surtout de l'Allemagne et de l'Italie, tandis qu'en France on constate, comme attendu, un modeste rebond de la croissance au T3 (de 0,4% sur le trimestre, après 0,2% au T2). Concernant les prix, l'inflation « flash » accélère en zone euro, passant de 2,1% en septembre à 2,2% en octobre, en ligne avec les anticipations de hausse graduelle des pressions inflationnistes.
    Au Royaume-Uni, la livre a retrouvé des couleurs en raison de l'annonce d'un net assouplissement de la politique budgétaire et d'une banque centrale d'Angleterre semblant légèrement plus optimiste sur les fondamentaux de l'économie. Elle a laissé sa politique monétaire inchangée mais a suggéré que le rythme du resserrement monétaire devrait être légèrement plus marqué au cours des trois prochaines années à condition que le Brexit se passe dans la douceur.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique du Nord | Amérique Latine | Economie | Europe | France | Italie

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous