4 4,13,6,3,1,2,15
Edition du 7 décembre 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 7 décembre 2018

    Monde – l'actualité de la semaine

    En France, l'indice PMI composite est stable à 54,2 points en novembre. En zone euro, les ventes au détail sont en amélioration en octobre, mais la consommation privée est fragile au T4. En Pologne, le taux de croissance du PIB est plus fort qu'anticipé. Le Mexique a des ambitions légitimes, des moyens limités et une méthode surprenante. Le Qatar quitte l'OPEP, un geste politique inavoué.

  • Télécharger la publication - (PDF - 859.42 Ko)

  • Sommaire :

    - Des espoirs très rapidement déçus
    - France : freinage de ' inflation mesurée sur un an en novembre \(+1,9%, après +2,2%\)
    - France : indice PMI composite stable à 54,2 points en novembre
    - Zone euro : amélioration des ventes au détail en octobre, mais une consommation privée fragile au T4
    - Zone euro : la croissance du PIB perd le soutien de la demande intérieure au T3 2018
    - Nouveau recul de la production industrielle allemande au mois d'octobre
    - Italie : recul de l'investissement au T3, exportations dynamiques
    - Serbie : le gouvernement fait de grands efforts de désendettement
    - Pologne : un taux de croissance du PIB plus fort qu'anticipé
    - Inde : un ralentissement assez marqué
    - Mexique : ambitions légitimes, moyens limités et méthode surprenante
    - Oman : des chiffres macro-économiques annonciateurs d'une lente stabilisation
    - Qatar : le pays quitte l'OPEP, un geste politique inavoué
    - Yémen : destruction économique et catastrophe humanitaire annoncée
    - Tanzanie : sous pression des prêteurs occidentaux, le pays choisit l'aide chinoise
    - Afrique du Sud : le pays instaure un salaire minimum national
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait – France

    En novembre, l'indice PMI composite est quasi stable, à 54,2 points. Cela se justifie par la relative résilience du secteur des services (55,1 points, après 55,3), tandis que le climat des affaires dans l'industrie manufacturière poursuit son recul (50,8 points, après 51,2 en octobre).

    Un certain nombre d'indicateurs concernant le secteur des services tendent toutefois à se détériorer en novembre, par exemple la croissance des nouvelles affaires (54,9 points, après 56) ou la croissance de l'emploi (53,5 points, après 56,3). Le ralentissement général de la demande a conduit les perspectives d'activité à un plus bas depuis deux ans, bien que celles-ci demeurent encore favorablement orientées, les entreprises anticipant une hausse de leur activité sur les douze prochains mois.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous