4 4,13,6,3,1,2,15
Edition du 18 janvier 2019 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 18 janvier 2019

    Monde – l'actualité de la semaine

    En zone euro, le T3 2018 est encore solide, mais les perspectives sont plus inquiétantes. En France, l'inflation freine à nouveau en décembre. En Allemagne, la croissance du PIB décélère significativement en 2018. Pour le Brexit, l'incertitude reste entière. Quand les démocraties occidentales devraient peut-être regarder de plus près le syndrome de "brejnevisation" de la Russie… Inde : pour une politique budgétaire expansionniste. Le Mexique suit un sentier escarpé. Au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le redressement des déficits budgétaires est incomplet.

  • Télécharger la publication - (PDF - 415.98 Ko)

  • Sommaire :

    - De l'avantage (à court terme) de chausser des lunettes roses
    - Zone euro : un T3 2018 encore solide, mais des perspectives plus inquiétantes
    - Zone euro : nouvelle chute des immatriculations de voitures particulières neuves en décembre
    - France : nouveau freinage de l'inflation en décembre
    - Allemagne : la croissance du PIB décélère significativement en 2018
    - Italie : ralentissement confirmé par les commandes et la production
    - Brexit : l'incertitude reste entière
    - Russie : quand les démocraties occidentales devraient peut-être regarder de plus près le syndrome de "brejnevisation"
    - Inde : pour une politique budgétaire expansionniste
    - Chine/États-Unis : au froid fixe
    - Mexique : un sentier escarpé
    - Proche-Orient - Afrique du Nord : redressement incomplet des déficits budgétaires
    - Oman : l'introduction de la TVA à nouveau repoussée, un mauvais signal pour la fiscalité
    - Ghana : découverte de nouveaux gisements pétroliers offshore
    - Madagascar : cinq ans pour réussir ?
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait :

    Les immatriculations de véhicules neufs ont chuté de 7,5% en variation annuelle en zone euro au mois de décembre. Il s'agit du 4e mois de baisse consécutive enregistrée dans le sillage de l'introduction des nouvelles normes européennes (WLTP) sur le contrôle des émissions polluantes. La décomposition par pays nous révèle que la France connaît le plus fort recul (-14,5%) avec l'Allemagne (-6,7%), tandis que l'Espagne chute légèrement (-3,5%) et l'Italie enregistre une croissance de 2% de ses immatriculations sur un an. Ce phénomène est cohérent avec le recul de la production et des commandes industrielles observées en Allemagne aux mois d'octobre et de novembre. La faiblesse de la demande fait craindre une poursuite de cette tendance baissière pendant encore plusieurs mois. Toutefois, la situation du secteur automobile semble s'améliorer progressivement avec un moindre recul des nouvelles immatriculations laissant à penser que le choc industriel de septembre s'estompe peu à peu et pourrait laisser la place à un rebond au cours du T1 2019.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous