4 4,6,3,1,2,15
Edition du 1er mars 2019 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 1er mars 2019

    Monde – L'actualité de la semaine

    En France, la consommation des ménages rebondit en janvier. En zone euro, les enquêtes d'activité continuent de pointer vers un ralentissement de la croissance. En Italie, la résilience du clivage traditionnel en politique. La Russie a des incertitudes conjoncturelles. L'Inde enregistre un nouveau recul de sa croissance. L'Algérie subit des pressions à la baisse sur le dinar et qui pourraient s'accentuer. En Afrique du Sud, où en est le rand ?

  • Télécharger la publication - (PDF - 386.7 Ko)

  • Sommaire :

    - Des marchés plutôt allègres
    - France : en janvier, la consommation des ménages rebondit \(+1,2% sur un mois, après -1,5%\)
    - Zone euro : les enquêtes d activité continuent de pointer vers un ralentissement de la croissance sous l effet d un essoufflement industriel quasi généralisé
    - Zone euro : stable en janvier 2019 à 7,8%, le taux de chômage de la zone euro est à son niveau le plus bas depuis 2008
    - Espagne : le ton de la campagne est-il donné ?
    - Italie : la résilience du clivage traditionnel
    - Russie : des incertitudes conjoncturelles
    - Inde : nouveau recul de la croissance
    - Chine : PMI en baisse
    - Algérie : le refus d une présidence à vie
    - Algérie : des pressions à la baisse sur le dinar et qui pourraient s accentuer
    - Afrique du Sud : où en est le rand ?
    - Nigéria : Muhammadu Buhari réélu à la tête du pays
    - Soudan du Nord : le président annonce la mise en place de l état d urgence pour un an
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait ‒ Algérie

    Depuis une semaine, des manifestations de grande ampleur se succèdent à Alger et dans les principales grandes villes du pays ; le peuple exprimant son opposition à un cinquième mandat présidentiel du président Bouteflika, âgé (quatre-vingt-un ans), malade et n'assurant plus que très partiellement ses fonctions de chef de l'État. La population a le sentiment légitime d'être méprisé par un système politique totalement sclérosé, alors que l'économie dérive dangereusement. Cette situation nouvelle illustre la forte volonté de réforme de la population et l'absence de crainte envers une éventuelle répression de la part du régime. Le pouvoir s'est exprimé et a réaffirmé, au moins à ce stade, la validité de la candidature du président sortant. Si le pays reste encore marqué par la décennie de guerre civile destructrice des années 1990, l'armée et les services de sécurité sont toutefois peu intervenus pour réprimer ces mouvements de contestation politique, à ce stade, pacifiques. Par ailleurs, peu de personnalités "d'opposition" crédibles se détachent parmi les candidats déclarés et dont la liste sera publiée la semaine prochaine.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | Italie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous