4,2 4,5,13,6,3,1,15
Edition du 4 avril 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 4 avril 2018

    Monde – Scénario macro-économique 2018-2019 : en termes de croissance, le mieux peut se révéler l'ennemi du bien

    Le dopage budgétaire américain va stimuler la croissance américaine au point de l'entraîner vers des sommets dangereux, mais encore lointains. L'en faire redescendre en douceur sera une tâche ardue pour la politique monétaire américaine. L'essoufflement naturel du cycle européen et la consolidation de la croissance dans l'univers émergent peuvent ainsi se poursuivre sous une double condition : l'absence, d'une part, de durcissement excessif de la part de la Federal Reserve et, d'autre part, de guerre commerciale "tous azimuts". Ces deux risques ne semblent pas cependant imminents et un optimisme "raisonnable" paraît encore être de mise.

  • Télécharger la publication - (PDF - 966 Ko)

  • Scénario - Le risque ? Américain

    Le stimulus fiscal américain vient, à un moment inopportun, doper temporairement une croissance déjà au faîte de son cycle et complexifie l'atterrissage en douceur que s'évertuera de promouvoir la Federal Re...

  • Sommaire :

    - Pays développés : Le risque ? Américain
    - Pays émergents : Tirer sur la corde
    - Pétrole : Les risques géopolitiques se renforcent à l'horizon 2019
    - Politique monétaire : La recherche du dosage subtil
    - Taux d'intérêt : La "fausse" peur de l'inflation
    - Taux de change : Repli du dollar, passé, présent et à venir
    - Prévisions économiques et financières

  • Extrait :

    En zone euro, la phase de reprise, accompagnée de son cortège de belles surprises, est passée et l'économie s'installe dans sa phase de croissance.

    Les résultats parfois décevants des enquêtes ne signalent pas le retournement du cycle, mais son ralentissement naturel : ils reflètent une simple adaptation des anticipations à la réalité. La confiance des agents économiques a retrouvé une plus grande cohérence avec les évolutions de l'économie réelle. La solidité des fondamentaux suggère des taux de croissance encore soutenus, proches de 2,4% en 2018 et 2,1% en 2019, sans accélération sensible de l'inflation. L'urgence monétaire ne menace donc pas : la politique monétaire de la BCE sera très lentement moins accommodante.

    Quant à la sphère émergente, elle devrait connaître une croissance stable (autour de 4,7% en 2018), satisfaisante donc sans être enthousiasmante.

  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique du Nord | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | Europe | France | Industrie et Services | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous