• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page

Résultat de la recherche

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 25 mai 2018

    En zone euro, les échanges sont suspendus aux éventuelles mesures protectionnistes américaines, la confiance repart à la baisse en mai. L'inflation britannique poursuit sa descente à un rythme plus rapide que prévu, rendant encore plus incertaines les perspectives de politique monétaire. Que faire des Balkans, enfants terribles de l'Europe? En Inde, la victoire a un goût amer. Le Mexique est sous la menace du risque politique et des renégociations sur l'ALENA. Le redressement économique améliore encore très peu le quotidien des Égyptiens.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 910.22 Ko)

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 20 avril 2018

    Faits marquants : La zone euro déjà en surchauffe ? France : le déficit se réduit plus vite que prévu à 2,3% du PIB en 2018. Zone euro : sur l'Europe de Macron la douche froide de la CDU ; le commerce en proie aux doutes plus qu'à la raison ?. Italie : la fin de l'ambiguïté, pas de l'incertitude. Royaume-Uni : le taux de chômage baisse davantage et la croissance des salaires s'accélère ; l'inflation baisse plus rapidement que prévu en mars. Pologne : l'optimisme de S&P se reflète par une perspective positive sur le souverain. Arabie saoudite-Qatar : la compétition emprunteuse. Chine : un bon début. Brésil : une reprise poussive sans outils de stimulation.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 895.59 Ko)

  • Pays émergents – L'actualité de la semaine

    Edition du 30 mars 2018

    Faits marquants : En Europe centrale, la jeunesse est hors-jeu. Au Koweït, le redressement des déséquilibres va se poursuivre en 2018 et 2019. Moody's ne rétrograde finalement pas la notation du souverain de l'Afrique du Sud. La balance courante se détériore en Inde. Le Brésil montre des signes d'embellie, mais aussi une force de rappel malheureusement puissante.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 658.88 Ko)

  • Europe – L'actualité de la semaine

    Edition du 12 mars 2018

    Tout va pour le mieux dans la zone euro selon la BCE. La croissance pour 2018 est révisée à la hausse et les risques associés à la croissance sont plus équilibrés. Si les risques en provenance de l'environnement international sont baissiers (les barrières tarifaires et la dérèglementation financière aux États-Unis, ainsi que les déclarations poussant le dollar à la baisse), ceux en provenance de la zone euro sont plutôt haussiers avec de nouvelles révisions possibles à la hausse de la croissance.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 765.9 Ko)

  • Pays émergents – L'actualité de la semaine

    Edition du 23 février 2018

    Faits marquants : Il y a du mieux en Azerbaïdjan. Aux Émirats Arabes Unis, le début d'année est un peu difficile, mais avec des espoirs de redressement. En Inde, le risque de change est plus élevé. En Afrique sub-saharienne, la dépendance aux exportations de matières premières demeure très forte et pose la question de la diversification économique.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 668.67 Ko)

  • Europe – L'actualité de la semaine

    Edition du 12 février 2018

    La croissance de la zone euro est solide et le restera en 2018 avec un taux de croissance attendu à 2,3%. C'est ainsi que la Commission européenne s'est prononcée en dévoilant ses nouvelles prévisions, révisées à la hausse. L'inflation reste maîtrisée et les risques qui pèsent sur la croissance sont perçus comme équilibrés, voire haussiers à court terme. Pourtant, les marchés semblent moins sereins et ont mal digéré les dernières nouvelles, positives, sur la croissance et surtout le rebond des salaires américains.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 729.89 Ko)

  • Europe – L'actualité de la semaine

    Edition du 5 février 2018

    La croissance du PIB en zone euro a terminé l'année 2017 en fanfare avec un rythme de croissance annuel de 2,8%, encore en accélération sur les trois derniers mois. A venir, les chiffres de la production industrielle de décembre, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne, nous renseigneront sur le cycle industriel en zone euro tandis que les enquêtes auprès des directeurs d'achat au mois de janvier devraient nous conforter sur la poursuite du rythme de croissance de la zone au T1 2018.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 735.07 Ko)

  • France – Scénario 2017-2018 : l'embellie conjoncturelle se confirme

    Edition du 20 octobre 2017

    En 2016, pour la troisième année consécutive la croissance française a avoisiné les 1% (1,1% en 2016). En 2017 et 2018, on prévoit une accélération avec respectivement 1,7% et 1,6% de la croissance du PIB. Des signes tangibles d'amélioration de la conjoncture sont perceptibles depuis quelques mois. Les moteurs internes de la reprise sont plus dynamiques qu'initialement prévu dans notre scénario. Un cycle de reprise auto-entretenue semble se mettre en place.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 2.19 Mo)

  • Monde – Scénario macro-économique 2017-2018 : inflation, une aussi longue absence

    Edition du 4 octobre 2017

    Alors que la baisse des taux d'intérêt semblait incapable à elle seule d'éviter la déflation, les Banques centrales ont mis en œuvre des politiques monétaires non conventionnelles. Cette menace étant écartée, le dispositif monétaire "hétérodoxe" va être progressivement resserré. Alors que l'inflation se tient encore éloignée des cibles d'inflation, la remontée des taux directeurs est différée ou ne s'opère qu'à un rythme ralenti. Le problème du rythme est essentiel. Si l'inflation finit par infuser et se manifeste avec un retard inhabituel, elle risque d'être postérieure au pic du cycle réel et impliquer une action trop tardive des Banques centrales dont le resserrement se révélerait pro-cyclique. Si l'inflation n'accélère pas sensiblement, peut-être sera-t-il alors temps de revoir à la baisse les cibles d'inflation, voire le système d'inflation targeting tout au moins dans sa version "pure", quand l'objectif d'inflation n'est "même" pas assorti d'une cible en termes d'emploi.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.04 Mo)

  • France – Projet de loi de finances pour 2018 : le déficit public ramené à 2,6% du PIB

    Edition du 2 octobre 2017

    Le déficit public atteindrait 2,6% du PIB en 2018 (après 2,9% en 2017). Le ratio de dette publique se stabiliserait à 96,8% du PIB. Ce budget prévoit des mesures de soutien, 10 milliards d'euros (nets) de baisses d'impôts et le premier volet du grand plan d'investissements publics, qui s'inscrivent dans une politique de l'offre et visent à soutenir l'investissement et l'emploi. D'importantes économies en dépenses (15 milliards d'euros) permettent de financer ces mesures et de réduire les déficits.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 873.01 Ko)

121 réponses.

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous