• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page

Résultat de la recherche

  • Infographie – Aéronautique : dix ans de low-cost

    Edition du 14 novembre 2018

    De source IATA, le transport aérien en 2017 représente 28 000 avions de ligne en circulation, 4 milliards de passagers et 31,4 milliards de dollars de profit. Le développement des compagnies low-cost a stimulé le trafic, notamment dans des zones à forte croissance telles que l'Inde, la Chine ou la Russie ; mais a aussi durablement modifié le paysage de marchés matures, tels que le marché européen.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.2 Mo)

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 9 novembre 2018

    Les marchés sont rassurés par une administration Trump en perte de pouvoir. En France, les prévisions d'investissement dans l'industrie baissent en 2018. En zone euro, le début d'activité au T4 est décevant. En Pologne, l'opposition gagne du terrain. En Chine, les exportations résistent. Au Maghreb, il y a plus de croissance, mais le redressement est encore inachevé. Le Rwanda est le premier hub africain d'Alibaba.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 835.18 Ko)

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 2 novembre 2018

    Le mois d'octobre est historiquement réputé difficile en bourse, 2018 ne fera pas exception. La croissance du PIB en zone euro ralentie au T3-2018. Les élections législatives régionales allemandes ont poussé la chancelière à préparer sa sortie politique. Légère progression du chômage en Italie en septembre. Légère accélération de la croissance en France au T3. La fin de l'austérité au Royaume-Uni ? Les marchés se réjouissent (un peu vite) au Brésil. L'économie performe bien malgré le déficit commercial en Israël.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 867.35 Ko)

  • Italie – Conjoncture : la pression monte

    Edition du 23 octobre 2018

    L'impact des facteurs de risque extérieurs s'est matérialisé au premier semestre induisant un ralentissement de l'économie italienne plus prononcé que celui des autres pays européens. L'activité a progressé de 0,2% au deuxième trimestre, freinée par la baisse de la demande étrangère bien que moins marquée qu'en début d'année. La demande intérieure a contribué positivement à la croissance grâce à l'investissement privé, qui devrait rester soutenu jusqu'à la fin 2018.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.09 Mo)

  • Allemagne ‒ Scénario 2018-2019 : vers un ralentissement de la croissance

    Edition du 22 octobre 2018

    La consommation des ménages est portée par des anticipations de croissance des salaires très favorables à horizon de deux ans et une croissance des créations d'emplois encore solide. Elle conserve sa place de premier pilier de la croissance. Les hausses du prix du pétrole et des matières premières se répercutent sur l'inflation, sans pour autant endommager profondément le pouvoir d'achat des ménages qui bénéficie d'une amélioration des revenus significative. 

    La consommation publique devrait s'accélérer progressivement avec la mise en application du programme de coalition qui consacre une plus grande part aux dépenses d'investissement public, aux prestations retraites et au renforcement des aides familiales. Ces dépenses supplémentaires seront financées en puisant dans l'excédent budgétaire accumulé ces dernières années, sans pour autant entraver la trajectoire baissière de la dette qui devrait passer sous le seuil de 60% du PIB dès cette année.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 4.08 Mo)

  • France : Scénario 2018-2019

    Edition du 15 octobre 2018

    Le premier semestre a été marqué par une certaine désynchronisation des grandes zones économiques. La croissance demeure dynamique aux Etats-Unis, assez stable en zone euro, et certains pays émergents connaissent des difficultés spécifiques. En France, les perspectives de croissance sont légèrement révisées à la baisse. Après 2,3% de croissance en 2017, nous prévoyons pour 2018 et 2019 la poursuite d'une croissance assez solide, mais ralentie, à 1,6% par an.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 2.32 Mo)

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 12 octobre 2018

    La production industrielle allemande continue de plonger, tandis que celle de l'Italie peine à retrouver un rythme de croissance plus soutenu. En France, le solde de la balance commerciale se dégrade en août. Au Royaume-Uni, la croissance au T3 est soutenue par la bonne météo. Quand l'ours russe se gratte… Le Brésil est face à une bipolarisation et une (extrême) droitisation. La perspective négative sur le rating du Maroc par S&P est en partie justifiée.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.27 Mo)

  • Monde – L'actualité de la semaine

    Edition du 5 octobre 2018

    Passions, tensions, pressions : le "roman" de l'Italie à l'Europe et aux marchés. En zone euro, l'inflation sous-jacente ne décolle pas en dépit de la hausse des prix à la production. En Allemagne, les législatives régionales d'octobre risquent-elles de bousculer la grande coalition ? En Chine, l'industrie manufacturière est sous pression. En Argentine, le nouvel accord avec le FMI est un plan complexe pour un parcours semé d'embuches.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 927.47 Ko)

  • Monde – Scénario macro-économique 2018-2019 : "Et pourtant elle tourne"

    Edition du 3 octobre 2018

    L'aversion au risque se traduit par des périodes de fortes turbulences et une volatilité accrue. Elle justifie que les taux longs "core" (États-Unis et Allemagne) ne se redressent pas significativement en dépit d'une croissance nominale, respectivement, réjouissante et satisfaisante et que le dollar tire encore bien son épingle du jeu. Le risque peut évidemment également se traduire par une révision à la baisse des anticipations de croissance et affecter négativement les comportements d'investissement.

    L'année 2020 risque ainsi de se révéler délicate avec un repli de la croissance généralisé. Aux États-Unis, alors que le stimulus budgétaire sera largement épuisé, que les taux de la Fed se situeront en territoire restrictif, la croissance est vouée à fortement ralentir. Quant à la zone euro, elle devra faire face à des temps bien plus difficiles, alors même qu'elle n'aura pas reconstitué les marges de manœuvre propres à doper une croissance dangereusement faiblissante.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 983.6 Ko)

  • PRISME – L'analyse de la conjoncture et de l'actualité agricole et agroalimentaire du Crédit Agricole

    Edition d'octobre 2018

    Le paradoxe du lait : produit basique, forte valorisation, quelle actualité pour cette équation ? Quoi de plus semblable à un litre de lait de vache qu'un autre litre ? Compte tenu de la croissance mondiale, qui n'a pas de peine à s'apparier à celle de la demande, le prix du litre n'a en général aucune raison de monter, bien au contraire… au grand dam des producteurs laitiers eux-mêmes, et notamment français qui voient souvent leurs charges croître en même temps que leurs marges s'amenuiser.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 881.88 Ko)

828 réponses.

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous