4 4,13,6,15
Edition du 12 janvier 2018 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 12 janvier 2018

    Pays émergents - L'actualité de la semaine

    Les faits marquants de la semaine : Russie, attention au ralentissement. Pays du Golfe, les banques résistent bien à l'environnement moins favorable, mais des incertitudes dans certains pays subsistent pour 2018. Angola, l'abandon proche du régime de change fixe du kwanza au dollar. Chine, ralentissement graduel en perspective. Argentine, faute de réduire l'inflation, on augmente la cible.

  • Télécharger la publication - (PDF - 991.71 Ko)

  • Sommaire :

    - Europe centrale et orientale, Asie centrale
    - Afrique du Nord, Moyen-Orient
    - Afrique sub-saharienne
    - Asie
    - Amérique latine
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait : Pays du Golfe

    Les banques résistent bien à l'environnement moins favorable, mais des incertitudes dans certains pays subsistent pour 2018.
    La baisse de la croissance du PIB en 2017 et les déficits budgétaires et parfois externes dans les pays du Golfe devraient n'avoir qu'un impact relativement limité sur la qualité des systèmes bancaires de la région. La plupart des banques voient leur portefeuille de prêts progresser de 2% à 5% selon les pays, une nette décélération néanmoins par rapport aux années passées. La plupart des établissements financiers devraient extérioriser des résultats en baisse en 2017 compte tenu de la hausse des créances douteuses consécutive aux difficultés de certaines entreprises. Généralement assez rentables et fortement capitalisés, les systèmes bancaires, assez conservateurs en termes de risque, vont toutefois continuer à être affectés par une légère détérioration de leur liquidité consécutive à la hausse des emprunts d'État en grande partie financés par les banques.

  • Russie : prix et activité

    Les statistiques ont été décevantes en fin d'année pour l'activité, marquant un ralentissement… La désinflation se poursuit et elle est même à la limite de surprendre, puisqu'avec 2,7% en novembre, la croissance des prix à la consommation est sous la cible de la Banque centrale (4%). Le problème est du côté de l'offre, avec une production industrielle en dessous de ce qu'attendait le consensus, à -3,6% a/a en novembre…

    Russie : prix et activité
  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous