• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page

Eco Focus

Apériodique - Propose une analyse à chaud sur un thème d’actualité.

France - CICE : impact positif, mais pas de changement de modèle

  • Edition du 9 octobre 2014

    L'impact du CICE est pour l'instant resté en demi-teinte. Le taux de marge des sociétés non financières a rebondi très faiblement en début d'année, puis a reculé au T2 et l'investissement a poursuivi son ajustement. Le ciblage des salaires retenu semble entraîner un impact plus prononcé sur les salaires et l'emploi que sur la profitabilité. L'effet du CICE reste positif à court terme, en soutien de la demande, mais l'impact à plus long terme pourrait être plus nuancé qu'attendu.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 365.42 Ko)

France : croissance bridée

  • ECO Focus – Edition du 6 octobre 2014

    Notre scénario inscrit une croissance du PIB en volume de 0,5% en moyenne annuelle en 2014. L'activité fait face à de nombreuses contraintes à la fois conjoncturelles, structurelles et issues de la crise. Ces contraintes, quoique toujours présentes, devraient se desserrer en 2015. Si le renforcement de l'activité en zone euro se confirme, la croissance du PIB en volume pourrait atteindre 1% en France, notamment grâce aux effets positifs des réformes structurelles mises en œuvre.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 374.94 Ko)

BCE : quel appétit pour le risque ?

  • ECO Focus - Edition 3 octobre 2014

    La BCE a dévoilé les détails de son programme d'achats de titres adossés à des actifs (ABSPP) et de son programme d'achats d'obligations sécurisées (CBPP3), pour une durée d'au moins deux ans. Sans surprise, la banque centrale s'en tient à son « plan A » qui consiste à augmenter son bilan via une combinaison flexible d'injections de liquidité (TLTROs) et de rachats d'actifs (ABSPP/CBPP3).

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 324.09 Ko)

France : la conjoncture médiocre complique la réduction des déficits

  • ECO Focus - Edition du 3 octobre 2014

    Les prévisions officielles de déficit public pour 2014 et 2015 sont revues nettement à la hausse, avec un déficit de 4,4% du PIB (contre 3,8% estimé précédemment) et de 4,3% en 2015 (contre 3%). Malgré les efforts annoncés sur les dépenses, le ratio de déficit sur PIB est à peu près stabilisé mais ne se réduit pas (4,3% en 2015 contre 4,1% en 2013). Pour deux principales raisons : une croissance économique en volume revue nettement en baisse et une inflation extrêmement faible.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 446.29 Ko)

Italia: non (ancora) in deflazione

  • ECO Focus - Edizione di 29 settembre 2014

    In agosto, l'indice armonizzato dei prezzi al consumo è arretrato in Italia (-0,2% su base annua) per la prima volta dal 1959. Anche se la probabilità che l'Italia entri in una fase durevole di deflazione è debole, le conseguenze di uno scenario deflazionista sarebbero così gravi che la questione non può essere scartata troppo frettolosamente. Gli ultimi annunci della BCE lasciano intravedere la possibilità di un'interruzione dell'apprezzamento dell'euro, che permetterebbe di ridurre il contributo deflazionista dei termini di cambio.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 455.56 Ko)

Italie : pas (encore) en déflation

  • ECO Focus - Edition du 26 septembre 2014

    L'indice des prix à la consommation italien a reculé en août pour la première fois depuis 1959. Un scénario déflationniste est peu probable mais ses implications sont telles que la question doit être suivie avec attention. Les mesures de la BCE devraient affaiblir l'euro et ainsi réduire la contribution déflationniste des termes de l'échange. L'absence de marge budgétaire limite toutefois les capacités d'action sur une demande intérieure atone.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 458.97 Ko)

France : panorama conjoncturel

  • ECO Focus - Edition du 24 septembre 2014

    Le climat des affaires global publié par l'INSEE a reculé en septembre, perdant à nouveau un point, comme chaque mois désormais depuis mai. La confiance s'égrène, ce qui compromet le redressement des dépenses d'investissement et augure d'une croissance très modérée au troisième trimestre. Toutefois, les acquis positifs laissés par la consommation des ménages et par la production industrielle permettent de continuer à espérer une sortie de stagnation.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 366.63 Ko)

France : point mensuel inflation

  • ECO Focus - Edition du 12 septembre 2014

    La hausse des prix sur un an est la plus faible depuis fin 2009, à +0,4% a/a en août. En septembre, avec le recul anticipé des prix à la consommation (-0,4% m/m dans notre scénario), l'inflation freinerait encore légèrement, à +0,2% a/a. En 2014, notre scénario prévoit une progression modérée des prix à la consommation (+0,6% attendu en moyenne annuelle). Croissance atone, taux de chômage élevé et euro fort font partie des multiples facteurs pesant sur l'évolution des prix.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 334.11 Ko)

France – Déficits publics : dérapage contrôlé

  • Eco Focus - Edition du 12 septembre 2014

    Le gouvernement a annoncé ses nouvelles prévisions de déficit public pour 2014 et 2015. Elles sont revues nettement à la hausse, avec un déficit de 4,4% du PIB (contre 3,8% estimé en avril dans le cadre du programme de stabilité) et de 4,3% en 2015 (contre 3%). L'objectif de retour à 3%, exigé par les traités européens, est repoussé à 2017. Comment peut-on expliquer une révision aussi marquée de ces objectifs entre avril et septembre ?

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 316.22 Ko)

La BCE baisse les taux et annonce des achats d'ABS

  • ECO Focus - Edition du 5 septembre 2014

    La BCE a surpris en annonçant une baisse de l'ensemble de ses taux directeurs. Le taux principal de refinancement tombe à 0,05% (le taux des TLTROs sera donc de 0,15%) et le taux de la facilité de dépôt à 0,20%. Mario Draghi a annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelle baisse : la limite basse des taux directeurs est à présent (réellement) atteinte. Les autres annonces – un programme d'achats de titres adossés à des actifs (ABS) et d'obligations sécurisées (Covered Bonds), dont les détails opérationnels seront publiés en octobre.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 381.54 Ko)

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, apériodique... l'information économique
adaptée à votre rythme !

Abonné(e) ? Connectez-vous