4 4,13,6,15
Edition du 12 mai 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 12 mai 2017

    Pays émergents – L'actualité de la semaine

    Les faits marquants de la semaine : En Europe centrale, quels sont les liens entre religion et politique ? Après la mauvaise année 2016, le rebond de la croissance est confirmé au Maroc en 2017. La Côte d'Ivoire vit l'épisode 2 des mutineries. Corée du Sud, sortie par le haut ? L'inflation accélère au Mexique. La volatilité des cours du pétrole relance la nécessité de prolonger l'accord de l'OPEP, sans réelle certitude sur le résultat des baisses de production.

  • Télécharger la publication - (PDF - 491.53 Ko)

  • Sommaire :

    - Europe centrale et orientale, Asie centrale
    - Afrique du Nord, Moyen-Orient
    - Afrique sub-saharienne
    - Asie
    - Amérique latine
    - Pétrole & gaz
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait – Pétrole : la volatilité des cours relance la nécessité de prolonger l'accord de l'OPEP, sans réelle certitude sur le résultat des baisses de production

    À deux semaines de la réunion du 25 mai entre l'OPEP et les onze producteurs non-membres de l'OPEP ayant participé aux baisses de production sur le premier semestre 2017, la forte baisse du prix du pétrole la semaine dernière et l'importante volatilité des cours cette semaine relancent les spéculations sur une prolongation de l'accord signé fin novembre 2016. Une fois n'est pas coutume, un consensus entre les producteurs les plus importants semble se dégager des discussions préparatoires à la réunion du 25 mai. Selon l'Arabie Saoudite et la Russie, les baisses de production bien respectées depuis le 1er janvier par les participants de l'accord ont favorisé une baisse des stocks et contribuent à l'équilibrage du marché. Les deux puissants producteurs de pétrole affichent aujourd'hui un soutien à un prolongement des baisses de production après le 30 juin.

  • Corée du Sud : marchés financiers

    Après de longs mois de turbulence puis de vide politique, la Corée du Sud voit enfin le bout du tunnel. Elle pourrait même en sortir par le haut. C'est du moins l'anticipation que font les marchés financiers sud-coréens, bien orientés depuis déjà plusieurs semaines, depuis que la victoire de Moon Jae-in ne fait plus beaucoup de doute ; la bourse de Séoul, en particulier, a gagné près de 6,5% au cours des trente jours qui ont précédé le vote.

    Corée du Sud : marchés financiers
  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous