4 4,13,6,15
Edition du 10 novembre 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 10 novembre 2017

    Pays émergents – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : En Europe de l'Est, les dernières statistiques sur la gouvernance ont été publiées. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l'environnement des affaires est assez moyen et, sauf exception, s'est beaucoup détérioré depuis 2012. En Afrique du Sud, un journaliste d'investigation lance un pavé dans la mare à l'approche des élections de l'ANC. En Chine, les premiers chiffres d'activité pour octobre sont en baisse. Le Mexique a des inquiétudes grandissantes quant au futur de l'ALENA.

  • Télécharger la publication - (PDF - 653.79 Ko)

  • Sommaire :

    - Europe centrale et orientale, Asie centrale
    - Afrique du Nord, Moyen-Orient
    - Afrique sub-saharienne
    - Asie
    - Amérique latine
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait – Pologne : stabilité des taux jusqu'en 2019

    La Banque centrale polonaise a laissé inchangé son taux directeur lors de sa revue de mercredi dernier. À 1,5%, il est à son niveau historiquement bas et il devrait le rester. À l'issue de la réunion, le gouverneur de la Banque centrale a déclaré qu'il serait bon pour l'économie polonaise de ne pas remonter le taux directeur jusqu'à la fin de 2018.

    L'objectif inflationniste suivi par la Banque centrale polonaise s'établit à 2,5%, avec une tolérance de 1%. Malgré des prévisions inflationnistes dépassant la cible d'inflation (2,9% pour 2018), la Banque centrale ne souhaite pas ralentir la dynamique de croissance de l'économie polonaise (autour de 4% en 2017). La croissance du PIB polonais est tirée essentiellement par la consommation des ménages. Mais au T3, une reprise des investissements a été enregistrée, incitant la Banque centrale à conserver sa politique monétaire accommodante pour encourager les investissements privés.

  • Indonésie : contributions à la croissance

    La croissance s'est établie à 5,1% en variation sur un an au troisième trimestre, lorsqu'elle s'était élevée à 5% les deux trimestres précédents. Derrière, il y a plus de consommation publique, d'investissement et surtout d'exportations.

    Indonésie : contributions à la croissance
  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous