4 4,13,6,15
Edition du 24 novembre 2017 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 24 novembre 2017

    Pays émergents – L'actualité de la semaine

    Faits marquants : En Roumanie, la surchauffe pourrait marquer le retournement du cycle. Au Liban, les fragilités politiques ont aussi des conséquences économiques. Au Nigéria, la croissance du PIB accélère. Octobre est sobre en Chine. Au Mexique, la saga ALENA continue sans plus de détails…

  • Télécharger la publication - (PDF - 639.15 Ko)

  • Sommaire :

    - Europe centrale et orientale, Asie centrale
    - Afrique du Nord, Moyen-Orient
    - Afrique sub-saharienne
    - Asie
    - Amérique latine
    - Tendances à suivre
    - Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

  • Extrait – Roumanie

    C'est le pays européen avec la plus forte croissance depuis plusieurs années déjà et cela se poursuit en 2017. La croissance du PIB roumain au T3 atteint, à la surprise de tous, 8,8% de hausse dans le sillage des 5,7% du T2. Le détail de sa composition n'est pas encore disponible, mais très probablement devrait-on voir une croissance de la consommation des ménages à deux chiffres et une plus forte contribution du secteur agricole.

    Effectivement, une série de mesures fiscales a été mise en place par le gouvernement pour favoriser le pouvoir d'achat : augmentation des salaires de la fonction publique et du niveau des retraites. Le taux de TVA en Roumanie a baissé de 24% à 19% et devrait atteindre 18% en 2018. Ces mesures pro-cycliques ont eu pour effet de dynamiser très fortement la consommation privée et donc le taux de croissance. Ils ont également contribué à faire remonter le taux d'inflation qui était en territoire négatif l'an dernier.

  • Chili : bourse, change, EMBI
    La bourse de Santiago et le peso chilien ont négativement réagi aux résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Ils espéraient que leur "favori", Sebastián Piñera (conservateur) réalise un score supérieur à 40% des suffrages. Avec un score de 36,6%, il sera opposé au second tour (le 17 décembre) à Alejandro Guillier (centre gauche) ayant recueilli 22,7% des suffrages.
    Chili : bourse, change, EMBI
  • Thèmes associés : Afrique et Moyen Orient | Amérique Latine | Asie et Océanie | Economie | PECO et Asie Centrale

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous