4 3
Edition du 8 février 2016 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 8 février 2016

    Royaume-Uni – Les perspectives de taux restent haussières

    La Banque centrale d'Angleterre (BoE) a revu ses prévisions de croissance et d'inflation en nette baisse dans son rapport sur l'inflation du mois de février. La décision de garder le statu quo sur la politique monétaire a été prise à l'unanimité. 

  • Télécharger la publication - (PDF - 371.21 Ko)

  • Sommaire :

    - La BoE rabaisse ses prévisions sur fond de faiblesse des perspectives de croissance mondiale
    - L'inflation devrait renouer avec la cible début 2018, puis la dépasser
    - Une baisse des taux n'est pas à l'ordre du jour

  • Extrait : Évolution des salaires sous surveillance, la BoE étant soucieuse des effets de second tour

    L'évolution de la croissance des salaires, dont la faiblesse continue de trancher avec l'amélioration du marché du travail au Royaume-Uni, a fait l'objet d'une attention particulière lors de la dernière réunion de politique monétaire. La croissance des salaires a été particulièrement décevante au cours des derniers mois conduisant le CPM à également rabaisser ses prévisions de croissance des coûts salariaux à court terme. Tout en écartant le scénario déflationniste, le CPM s'attend à ce que « la faiblesse de l'inflation constatée continue d'exercer un effet modérateur sur les pressions salariales à court terme » et, bien que les anticipations d'inflation restent bien ancrées, le CPM « reste attentif à d'éventuels signes montrant que la faiblesse de l'inflation a des effets de second tour plus durables sur les salaires ».

  • Royaume-Uni : inflation CPI réalisée et prévue par la BoE

    Dans les nouvelles projections, l'inflation inférieure à 1% jusqu'à la fin de l'année 2016, à un niveau inférieur de 0,37% à ce qui était attendu en novembre. Ceci reflète avant tout la forte baisse des prix des matières premières (en particulier du pétrole, dont les cours en livre sterling ont reculé de 34% depuis l'Inflation Report du mois de novembre), mais également la faiblesse de la croissance des salaires.

    Royaume-Uni : inflation CPI réalisée et prévue par la BoE
  • Thèmes associés : Economie | Europe

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous