• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page

Banque et Assurance

Italie – Conjoncture : un contexte encore porteur au T1 2018

  • Edition du 5 juillet 2018

    La croissance de l'économie italienne ne ralentit que peu au T1 2018 dans un contexte de décélération marquée du cycle européen. Cet environnement pèse sur la contribution de la demande extérieure, mais la demande domestique reste solide. Les banques ont continué d'améliorer la qualité de leurs actifs ainsi que leurs performances mais l'arrivée au pouvoir du gouvernement antisystème pourrait perturber ce contexte plus porteur.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 784.29 Ko)

Italie – Conjoncture : la croissance et l'amélioration dans le secteur bancaire contiennent le risque politique

  • Edition du 22 mars 2018

    Le budget 2019, qui sera la première échéance du nouveau gouvernement, est déjà contraint par une trajectoire budgétaire pluriannuelle négociée avec la Commission et peu compatible avec les promesses électorales. C'est sur ce terrain, ainsi que sur celui du maintien des réformes structurelles du gouvernement sortant, que la fiabilité du nouveau pouvoir sera jugée par les partenaires européens, les agences de notation et les investisseurs.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 912.59 Ko)

Roumanie – Conjoncture : entre croissance et incertitudes

  • Edition du 23 janvier 2017

    Malgré les taux de croissance élevés qu'a enregistrés le PIB roumain au troisième trimestre (8,8%), beaucoup d'incertitudes pèsent fortement sur le scénario économique et politique roumain. Nous anticipons une certaine période d'instabilité politique et réglementaire et une dégradation des équilibres macro-économiques.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 879.97 Ko)

Italie – Conjoncture : un cercle vertueux à ne pas entraver

  • Edition du 18 janvier 2018

    La consolidation de l'investissement et l'accélération de la baisse du chômage nourrissent une croissance plus autonome. Celle-ci profite aussi au secteur bancaire en soutenant ses efforts de restructuration, plus que jamais dominée par la réduction des NPL. Au plan politique, le scénario d'une coalition post-électorale entre Forza Italia, le centre et le Parti démocrate s'affaiblit du fait de l'affaiblissement de ce dernier.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 862.25 Ko)

Italia – Congiuntura : Miglioramento dell'economia, tensioni dal lato politico e bancario

  • Edizione del 21 giugno 2017

    La crescita del PIL nel T1 2017 è stata rivista al rialzo, il che ci consente di alzare la nostra previsione per il 2017 dal 1,1% al +1,4%. Il Partito Democratico tende la mano a Forza Italia, proponendo una riforma della legge elettorale che prevede un sistema proporzionale. Sul fronte bancario, nonostante l'ammissibilità della ricapitalizzazione precauzionale ai sensi della direttiva BRRD per le tre banche in difficoltà, la strada che porta a tale soluzione appare impervia.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 875.49 Ko)

Italie – Conjoncture : embellie économique, crispations du côté politique et bancaire

  • Edition du 16 juin 2017

    La croissance du PIB au T1 2017 a été révisée à la hausse, nous permettant de relever notre prévision de 1,1% à 1,4% pour 2017. Au plan politique, le Parti démocrate tend une main à Forza Italia (FI) avec la proposition d'un projet de réforme de la loi électorale qui s'oriente vers un système proportionnel. Du côté bancaire, malgré l'éligibilité de trois banques en difficulté à la recapitalisation préventive selon les termes de la BRRD, le parcours n'a rien d'une sinécure.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 891.56 Ko)

Italia – Settore bancario : L'Italia alla prova del Meccanismo di Risoluzione Unico

  • Edizione di 14 giugno 2017

    Ai primi di giugno è stato raggiunto un accordo di principio tra le autorità italiane e la DG Concorrenza della Commissione per salvare Monte Paschi. Soluzione in alto mare invece per Popolare di Vicenza e Veneto Banca. La loro ricapitalizzazione preventiva da 6,4 mld.€ è subordinata alla richiesta della Commissione d'iniettare preventivamente 1,25 mld.€ di capitale privato. Il governo fa ricorso al senso di responsabilità delle grandi banche per evitare le conseguenze incerte della risoluzione delle due banche popolari.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 630.92 Ko)

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous