• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page

Immobilier

ECO Tour 2019

  • Edition de janvier 2019

    L'année 2019 s'ouvre dans un contexte économique moins favorable avec un cycle entré en phase de ralentissement. Si nous retenons un objectif de croissance du PIB voisin de 1,6% comme en 2018, la production manufacturière en revanche ne progresserait que de +0,4% contre +0,6% en 2018. Le retournement du cycle immobilier constitue le trait le plus marquant de notre scénario avec une forte baisse des ventes et des mises en chantiers de logements.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.23 Mo)

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2019

  • Edition du 11 février 2019

    Le marché résidentiel va rester dynamique en 2019. La demande sera soutenue par le bas niveau des taux de crédit et les facteurs de soutien structurels. Il ne devrait donc connaître ni un emballement ni une rupture brutale. Mais après une année exceptionnelle en 2017, le mouvement de freinage en douceur observé en 2018 va se poursuivre. Les transactions connaîtraient ainsi un léger repli (-4% sur un an dans l'ancien, -6% dans le neuf) et les prix décéléreraient vers +2% en 2019.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 1.25 Mo)

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

  • Edition du 26 octobre 2018

    Après une année exceptionnelle en 2017, le marché résidentiel reste soutenu en 2018, mais ne présente pas de symptômes d'emballement ou de surchauffe. Au contraire, les signes d'accalmie s'accumulent : léger repli des ventes de logements anciens, baisse des ventes de neuf, freinage des prix et du crédit. En 2019, le marché va continuer à ralentir en douceur, avec des transactions en léger repli par rapport aux points hauts de 2017 et des prix qui décéléreraient peu à peu.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 814.09 Ko)

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

  • Edition du 26 juillet 2018

    Le marché résidentiel a connu une année record en 2017. Des premiers signaux de freinage apparaissent toutefois depuis le début de l'année. Ce tassement devrait se poursuivre en 2018-2019. D'une part, le recentrage graduel du dispositif Pinel et du PTZ sur les zones tendues va réduire les ventes de neuf. D'autre part, la légère remontée prévue des taux de crédit habitat et la hausse des prix des logements vont entamer la capacité d'achat des ménages et rendre les acheteurs plus hésitants.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 2.14 Mo)

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

  • Edition du 7 mai 2018

    Le marché résidentiel a connu une année record en 2017. Une surchauffe du marché nous semble peu probable en 2018-2019. Au contraire, un léger tassement est attendu. D'une part, le recentrage graduel du dispositif Pinel et du PTZ sur les zones tendues va réduire de 8% les ventes de neuf en 2018. D'autre part, le mouvement très graduel de remontée des taux de crédit habitat et la hausse des prix des logements vont un peu entamer la capacité d'achat des ménages et rendre les acheteurs plus hésitants et attentistes.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 730.81 Ko)

France - Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

  • Edition du 2 février 2018

    Le marché résidentiel a connu une année record en 2017. Un emballement du marché nous semble peu probable en 2018-2019. Au contraire, un léger repli du marché est attendu, pour deux raisons. D'abord, le recentrage sur les zones tendues des mesures de soutien dans le neuf. Ensuite, un effritement de la capacité d'achat des emprunteurs, avec la légère remontée des taux de crédit et la hausse plus marquée des prix des logements.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 702.13 Ko)

France - Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2018

  • Edition du 7 novembre 2017

    Le marché résidentiel reste très soutenu en 2017. Un léger tassement du marché est toutefois probable en 2018-2019. D'une part, le nouveau plan logement, présenté fin septembre, est favorable à terme via le choc d'offre et la prolongation pour quatre ans du dispositif Pinel et du PTZ. Mais le recentrage de ceux-ci sur les zones tendues va réduire légèrement les ventes de neuf. D'autre part, l'accélération relative des prix et la poursuite d'une lente remontée des taux de crédit vont entamer la capacité d'achat des ménages.

    Extrait

    Télécharger la publication - (Format PDF - 697.09 Ko)

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous