4 3
Edition du 6 novembre 2015 - Crédit Agricole S.A.
  • Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partagez cet article
  • Imprimer cette page
  • Edition du 6 novembre 2015

    Zone euro – Indicateur d'impact du QE – novembre 2015 : Un feu de paille ?

    Notre indicateur d'impact du Quantitative Easing poursuit son orientation à la baisse au mois d'octobre, après la détérioration quasi généralisée des conditions monétaires et financières observée au cours de l'été. Les canaux de transmission de la politique monétaire qui avaient le plus immédiatement réagi à la mise en place de cette politique en début d'année sont ceux qui se sont le plus dégradés.

  • Télécharger la publication - (PDF - 1.02 Mo)

  • Dégradation des conditions monétaires et financières : quelle action de la BCE ?

    A sept mois du lancement du programme d'achat de titres souverains, les conditions monétaires et financières dans la zone euro ne se sont que peu améliorées. Face à ce bilan en demi-teinte, la BCE a abandonné son attitude attentiste.

  • Sommaire :

    - Un feu de paille ?
    - Canal du taux d'intérêt
    - Canal du crédit
    - Canal du taux de change
    - Canal des anticipations
    - Canal du prix des actifs
    - Annexe : Méthodologie
    - Composantes de l'indicateur

  • Extrait – Le canal traditionnel du crédit se réactive

    Les anticipations d'inflation après leur rapide redressement sont revenues à leur niveau d'avant l'annonce du programme (fin 2014). Les pressions à la réappréciation de l'euro se sont poursuivies au cours de l'automne et seule la récente intervention de la BCE (22 octobre), laissant entrevoir une expansion du QE et une baisse du taux de dépôt, a modifié la donne. Le rendement des titres souverains des pays du centre est reparti à la baisse et les primes de risque poursuivent leur compression. Mais les primes de risque sur le secteur corporate  se sont tendues signalant une remontée indiscriminée de l'aversion au risque. Le canal traditionnel de transmission de la politique monétaire, celui du crédit, se met en marche lentement mais sûrement. La croissance des encours se poursuit même si elle peine à gagner en dynamisme. Le secteur bancaire signale une utilisation croissante des liquidités du QE pour financer du crédit aux entreprises et à la consommation.

  • Indicateur d'impact du QE - Objectifs BCE

    La politique d'assouplissement quantitatif de la BCE a réussi à ranimer la confiance et elle a contribué à redynamiser l'activité. La croissance du produit reste néanmoins modeste et les craintes déflationnistes qu'elle avait réussi initialement à éloigner sont revenues.

    Indicateur d'impact du QE - Objectifs BCE
  • Thèmes associés : Economie | Europe

Abonnement

Suivez l'actualité économique!

Secteurs, zones géographiques, vidéos, graphiques... l'information économique
adaptée à vos besoins !

Abonné(e) ? Connectez-vous