France – Travail temporaire : tendances à mi-février 2018

France – Travail temporaire : tendances à mi-février 2018
  • Tendances à mi-février 2018
  • Approche macro-économique
  • Marché du travail
  • Entreprises de travail temporaire

En résumé

À fin novembre 2017, les effectifs s'élevaient à 800 000 intérimaires, soit un niveau supérieur de 7,4% à celui d'août dernier et supérieur de 40,6% aux effectifs d'octobre 2012 (dernier point bas). Sur les trois derniers mois, on dénombre trois mois de progression. La progression (0,2%) observée en novembre dernier est bien inférieure en amplitude à la moyenne des progressions observées sur les mois de novembre de la période 1995-2016.

France – Travail temporaire : tendances à mi-février 2018

On constate des évolutions notables dans l'évolution de la demande par bassin d'emploi. Depuis le point bas de mars 2009, la progression des effectifs a concerné pour 67% les sept régions identifiées (64% des effectifs). Parmi les régions identifiées, l'Ile-de-France, les Pays de la Loire et la région Rhône-Alpes ont absorbé pour plus de 54% des effectifs regagnés, les replis les plus importants étant observés dans les régions Pays de la Loire et Hauts-de-France. En termes de variation mensuelle des effectifs, la région Pays de la Loire progresse notablement, tandis que les régions Bretagne et Centre - Val de Loire reculent significativement.

Bernard MONSIGNY, Ingénieur-Conseil Etablissements de Santé

Extrait de la publication

France – Travail temporaire : tendances à mi-février 2018
France : population intérimaire

Depuis le dernier point bas – soit depuis soixante-et un mois – le marché a connu vingt-et-un mois de baisse et quarante mois de progression. À fin novembre 2017, les effectifs s'élevaient à 800 000 intérimaires, soit un niveau supérieur de 7,4% à celui d'août dernier et supérieur de 40,6% aux effectifs d'octobre 2012 (dernier point bas). Sur les trois derniers mois, on dénombre trois mois de progression.