Italie – Conjoncture : la croissance et l'amélioration dans le secteur bancaire contiennent le risque politique

Italie – Conjoncture : la croissance et l'amélioration dans le secteur bancaire contiennent le risque politique
  • Synthèse
  • Résistance du cycle macroéconomique
  • Politique : du risque à la réalité
  • Face à un risque souverain encore incertain, les banques soignent leurs fondamentaux
  • Italie : panorama conjoncturel trimestriel

En résumé

Le budget 2019, qui sera la première échéance du nouveau gouvernement, est déjà contraint par une trajectoire budgétaire pluriannuelle négociée avec la Commission et peu compatible avec les promesses électorales. C'est sur ce terrain, ainsi que sur celui du maintien des réformes structurelles du gouvernement sortant, que la fiabilité du nouveau pouvoir sera jugée par les partenaires européens, les agences de notation et les investisseurs.

Extrait de la publication

Italie – Conjoncture : la croissance et l'amélioration dans le secteur bancaire contiennent le risque politique
Italie : composition de la Chambre des députés

Elections du 4 mars 2018 : aucune force politique ne gagne une majorité. Les partis modérés sont minoritaires. Parmi les trois coalitions possibles, la plus probable est celle du centre-droit avec le Parti démocrate.