France - Travail temporaire : tendances à mi-mai 2018

France - Travail temporaire : tendances à mi-mai 2018
  • Tendances à mi-mai 2018
  • Approche macro-économique
  • Marché du travail
  • Entreprises de travail temporaire

En résumé

À fin février 2018, les effectifs s'élevaient à 801 900 intérimaires, soit un niveau supérieur de 0,1% à celui de novembre dernier. Sur les trois derniers mois, on dénombre deux mois de progression. La baisse (1,3%) observée en février dernier est proche en amplitude de la moyenne des baisses observées sur les mois de février de la période 1995-2016.

France - Travail temporaire : tendances à mi-mai 2018

L'écart entre les effectifs intérimaires employés par l'industrie et ceux du secteur tertiaire se détend depuis le second semestre 2011. Les segments industriels sont diversement affectés. Depuis le rebond d'avril 2009, l'essentiel de l'augmentation des effectifs intérimaires constatée dans l'industrie (+91,0%, +165 037 intérimaires) a été absorbé par le segment des produits manufacturés (46,6% des intérimaires), celui des équipements électriques (15,7%) et celui du matériel de transport (24,1%), ces secteurs ayant été très pénalisés durant la phase de repli (mars 2008-2009). Dans le même temps, les effectifs absorbés par le secteur du BTP ont progressé plus modérément (+47,2%). La progression dans les services (+78,0%) est inférieure à celle observée dans l'industrie.

Bernard MONSIGNY, Ingénieur-Conseil

Extrait de la publication

France - Travail temporaire : tendances à mi-mai 2018
France : population intérimaire

Depuis le dernier point bas - soit depuis soixante-quatre mois - le marché a connu vingt-deux mois de baisse et quarante-deux mois de progression. À fin février 2018, les effectifs s'élevaient à 801 900 intérimaires, soit un niveau supérieur de 0,1% à celui de novembre dernier et supérieur de 41,0% aux effectifs d'octobre 2012 (dernier point bas). Sur les trois derniers mois, on dénombre deux mois de progression.