France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019
  • Synthèse
  • Evolutions récentes
  • Analyse & perspectives

En résumé

Le marché résidentiel a connu une année record en 2017. Des premiers signaux de freinage apparaissent toutefois depuis le début de l'année. Ce tassement devrait se poursuivre en 2018-2019. D'une part, le recentrage graduel du dispositif Pinel et du PTZ sur les zones tendues va réduire les ventes de neuf. D'autre part, la légère remontée prévue des taux de crédit habitat et la hausse des prix des logements vont entamer la capacité d'achat des ménages et rendre les acheteurs plus hésitants.

France – Immobilier résidentiel : évolutions récentes et perspectives 2018-2019

Le marché immobilier français a connu une année exceptionnelle en 2017. Mais des premiers signaux de freinage apparaissent depuis le début de l'année 2018 : léger repli des ventes de logements anciens à 948 000 unités en mai 2018 (cumul sur douze mois), après 960 000 ventes en 2017 ; recul des ventes au détail de neuf promoteur de 5% sur un an au T1 2018 ; recul marqué des ventes en bloc de neuf promoteur, lié à la réorganisation du secteur HLM ; repli des ventes de maisons individuelles neuves en mai, à 127 000 (cumul douze mois), -8% sur un an ; recul des mises en chantier, -6,9 % sur la période mars-mai 2018 par rapport aux trois mois précédents. De même, l'encours de crédit habitat aux ménages freine un peu à +5,7% sur un an en mai 2018, après +6,2% sur un an en décembre. De plus, la production de nouveaux prêts à l'habitat directement liée aux transactions immobilières (hors rachats et renégociations) baisse de 9% sur un an sur les cinq premiers mois de 2018 (après +16% sur un an en 2017).

Olivier ELUERE, Economiste