Royaume-Uni – BoE : en route vers un resserrement lent malgré les incertitudes du Brexit

Royaume-Uni – BoE Brexit
  • La BoE porte son taux directeur à son plus haut niveau depuis mars 2009
  • Changement de ton concernant les perspectives de croissance
  • Prévision de taux d intérêt neutre à 2-3 %
  • Conséquences pour la politique monétaire

En résumé

Lors de sa réunion de politique monétaire du mois d'août, la BoE a relevé son taux directeur de 25 pb pour le porter à 0,75 %. Signalée avant la réunion, cette hausse était largement anticipée par les marchés. Le vote a été unanime (9-0), alors que l'on s'attendait à un vote partagé. Mais il est difficile d'y voir le signe clair d'un ton agressif pour les futures réunions. Nous continuons de prévoir une hausse de taux par an, avec une prochaine hausse en mai 2019.

Royaume-Uni – BoE Brexit

La BoE prévoit une inflation légèrement supérieure à l'objectif de 2 % à un horizon de deux ans, ce qui laisse entrevoir un rythme de resserrement légèrement plus soutenu que ce que prévoit le marché. La BoE a pour la première fois publié une estimation officielle de son taux d'intérêt d'équilibre et expliqué ses conséquences sur la future évolution de son taux directeur. Elle voit le taux d'intérêt nominal d'équilibre à long terme autour de 2-3 % (par rapport à une moyenne historique d'avant-crise de 5 %).

Slavena NAZAROVA, Economiste
Royaume-Uni – BoE Brexit
R-U : inflation CPI & projections du MPC*

Les prévisions d'inflation ont été augmentées de 0,13 pp pour le reste de l'année, et de 0,20 pp pour le S1 2019. Les prévisions d'inflation de la BoE restent donc légèrement supérieures à l'objectif de 2 % sur une grande partie de la période de prévision (2,3 % au T4 2018, 2,2 % au T4 2019) et n'atteignent l'objectif qu'au bout de la 3e année.