Allemagne – Enjeux politiques : la débâcle en Bavière affaiblit encore un peu plus la grande coalition

Allemagne – Enjeux politiques : la débâcle en Bavière
  • Des résultats décevants
  • Quelles conséquences ?

En résumé

Les conservateurs de la CSU ont essuyé un échec sans précédent lors de ces élections régionales. Non seulement ils atteignent un résultat historiquement bas, mais ils sont aussi contraints de trouver un partenaire avec qui gouverner alors qu'ils régnaient quasiment sans partage sur ce Land depuis des décennies. Outre des changements mineurs sur la gouvernance locale, c'est la grande coalition elle-même qui est remise en cause par l'affaiblissement continu des partis traditionnels.

Allemagne – Enjeux politiques : la débâcle en Bavière

Cette chute historique de la CSU dans les suffrages oblige le parti à trouver un partenaire de coalition pour former un nouveau gouvernement de région. Même si l'actuel Premier ministre de Bavière, Markus Söder, vient de recevoir l'appui des dirigeants de la CSU pour poursuivre sa prési-dence, les pourparlers en vue de négociations ne font que commencer. Compte tenu des sièges obtenus, seulement trois coalitions seraient possi-bles. Une coalition avec les libéraux du FDP – alliés naturels de la CSU – ne pourrait pas voir le jour, car elle ne permettrait pas de dépasser le seuil des 103 sièges donnant la majorité parlementaire. La coalition permettant d'obtenir la plus large majorité parlementaire serait une coalition CSU/Verts (123 sièges), jamais encore réalisée en Bavière. Elle possède l'avantage de rajeunir la gouvernance de la région et de s'éloigner de l'image traditionnelle du conservatisme bavarois. Cette alliance avec le deuxième parti du Land redorerait le blason de la CSU au niveau de l'État fédéral dans son ensemble.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste