Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • Des marchés sceptiques malgré une Fed patiente et pragmatique
  • France : PIB, T4, une croissance du PIB légèrement meilleure qu'attendu
  • Nouvelle déception à la lecture des enquêtes d'activité de janvier en zone euro
  • Stabilisation du taux de chômage en décembre sous l'effet d'une croissance plus incertaine
  • Le PIB de la zone euro perd en vigueur au T4 2018
  • Turquie : à la recherche du retournement de cycle
  • Chine : toujours gris
  • Chine : nouvelle loi sur les investissements étrangers
  • Mexique : PEMEX ou "qui de l'oeuf ou de la poule..."
  • Arabie saoudite : probable inscription du pays sur une liste noire de l'UE
  • Irak : un budget 2019 très peu responsable
  • Liban : un nouveau gouvernement pour redresser un pays qui dérive
  • République démocratique du Congo : le pays a (enfin) un président
  • Nigéria : une augmentation de 50% du salaire minimum
  • Tendances à suivre
  • Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

En résumé

En France, au T4, la croissance du PIB a été légèrement meilleure qu'attendu. Les enquêtes d'activité de janvier en zone euro sont à nouveau décevantes. La Turquie est à la recherche du retournement de cycle. L'Arabie saoudite va être probablement inscrite sur une liste noire de l'UE. La République démocratique du Congo a (enfin) un président.

Monde – L'actualité de la semaine

Le taux de chômage en zone euro est resté stable à 7,9% de la population active au mois de décembre, mais demeure néanmoins en baisse par rapport à décembre 2017 (8,6%). Il s'agit de son plus bas niveau depuis octobre 2008. Le nombre de chômeurs atteint désormais 12,9 millions de personnes, contre 14,1 millions, un an plus tôt. Le taux de chômage est resté inchangé ce mois-ci en Allemagne et en France avec respectivement 3,3% et 9,1%. Il a cependant diminué de 2 points en Italie et de 1 point en Espagne pour atteindre respectivement 10,3% et 14,3%. Le taux de chômage des jeunes (de moins de vingt-cinq ans) se stabilise à 16,6% en zone euro, mais demeure encore élevé en Italie (31,9%) et en Espagne (32,7%), en dépit d'une tendance baissière amorcée en 2014.

Paola MONPERRUS-VERONI, Economiste