Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • Les marchés en mode Carpe Diem
  • L'inflation allège la pression sur la BCE mais pas pour longtemps
  • Zone euro : une activité encore déprimée par le recul des commandes industrielles
  • Zone euro : les immatriculations de véhicules neufs en voie de lente normalisation
  • France : le climat des affaires reste favorable en décembre
  • France : la consommation ralentit en novembre
  • Italie : la stabilisation des prix du logement arrivera plus tard
  • Portugal : le gouvernement d'Antonio Costa vise l'excédent budgétaire
  • Royaume-Uni : la Banque centrale d'Angleterre laisse planer la possibilité d'une baisse de taux
  • Royaume-Uni : inflation CPI stable à 1,5% en novembre
  • Suède : la Riksbank se presse de sortir du territoire négatif
  • Norvège : taux directeur maintenu à 1,5%
  • Vietnam : un fort potentiel de croissance bien au-delà de la conjoncture
  • Algérie : Tebboune élu président, la contestation continue
  • Syrie : pays ruiné et reconstruction très hypothétique
  • Liban : nouvelle baisse de rating et toujours pas de gouvernement
  • Afrique de l'Ouest : la monnaie commune « éco » ne verra pas le jour en 2020
  • Afrique du Sud : les entreprises publiques sud-africaines au bord du gouffre

En résumé

Les marchés en mode Carpe Diem. L'inflation allège la pression sur la BCE. Zone euro : une activité déprimée par le recul des commandes industrielles. France : le climat des affaires reste favorable en décembre, la consommation ralentit en novembre. Italie : la stabilisation des prix du logement arrivera plus tard. Royaume-Uni : la BoE laisse planer la possibilité d'une baisse de taux, l'inflation CPI stable à 1,5% en novembre. Suède : la Riksbank se presse de sortir du territoire négatif. Algérie : Tebboune élu président, la contestation continue. Liban : nouvelle baisse de rating et toujours pas de gouvernement. Afrique de l'Ouest : la monnaie commune « éco » ne verra pas le jour en 2020.

Monde – L'actualité de la semaine

L'indice d'activité PMI composite en zone euro est resté stable pour le deuxième mois consécutif au mois de décembre (dans sa version préliminaire), soulignant une activité à la limite de la contraction et au plus bas depuis l'été 2013. Les nouvelles commandes sont toutefois en légère amélioration même si celles vouées à l'exportation demeurent en repli. Cette faiblesse de l'activité conduit à un ralentissement significatif des perspectives d'emploi et à un tassement des prix de vente. Le secteur industriel demeure en récession avec l'atteinte d'un nouveau point bas alors que septembre dernier semblait être la référence depuis la précédente crise de 2012. L'industrie de la zone euro enregistre donc un nouveau coup de frein en fin d'année avec des commandes qui ne redémarrent pas. Les activités de services reprennent néanmoins un peu de vigueur et viennent atténuer la récession industrielle sans toutefois retrouver le chemin des années fastes de 2017 et 2018. Parmi les grands pays de la zone, c'est surtout l'Allemagne qui endure une plus forte contraction de son activité, même si celle-ci tend à se stabiliser. La France connaît en revanche une croissance plus soutenue de son activité car elle est moins exposée aux industries d'exportation que son partenaire.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste