Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • Les marchés fêtent Thanksgiving
  • Zone euro : l'affaiblissement de la croissance de l'emploi confirmé en octobre
  • Zone euro : un regain de confiance des acteurs économiques au mois de novembre
  • Zone euro : un rebond d'inflation stimulé par les activités de services en fin d'année
  • France : une consommation robuste et un potentiel d'accélération
  • Italie : le taux de chômage repart à la baisse
  • Italie : le T3 marque la fin de l'ajustement des stocks
  • Derrière la question balkanique, une réorganisation stratégique plus large
  • Géorgie : une situation politique qui se dégrade
  • Taïwan : l'économie reste performante malgré les incertitudes commerciales et politiques régionales
  • Mexique : un plan d'investissement très ambitieux
  • Qatar : une croissance du PIB médiocre en 2019 et qui devrait rebondir en 2020
  • Le développement continu de la banque islamique
  • Afrique du Sud : un nouveau PDG pour Eskom afin de stabiliser la dette publique
  • Kenya : une politique monétaire accommodante aux effets encore incertains
  • Tendances à suivre

En résumé

Les marchés fêtent Thanksgiving. Zone euro : l'affaiblissement de la croissance de l'emploi confirmé en octobre, et un regain de confiance des acteurs économiques en novembre. France : une consommation robuste et un potentiel d'accélération. Italie : le T3 marque la fin de l'ajustement des stocks. Derrière la question balkanique, une réorganisation stratégique plus large. Taïwan : l'économie reste performante malgré les incertitudes commerciales et politiques régionales. Mexique : un plan d'investissement très ambitieux. Le développement continu de la banque islamique. Afrique du Sud : un nouveau PDG pour Eskom afin de stabiliser la dette publique.

Monde – L'actualité de la semaine

Au troisième trimestre, la consommation des ménages en France a augmenté de 0,4%, en légère accélération après +0,2% au T2 mais à un rythme inférieur à nos attentes. En octobre, la consommation des ménages en biens rebondit légèrement, progressant de 0,2% sur un mois après -0,3% en septembre ce qui nous donne un acquis de croissance nul sur la consommation en biens au T4. Nous estimons cependant qu'une accélération de la consommation des ménages est envisageable dans les prochains mois. Tout d'abord, la confiance des ménages est en hausse au mois de novembre à 106 après 104 sur les deux derniers mois et au plus haut niveau depuis juin 2017 (la croissance du PIB en 2017 s'était finalement établie à +2,4% alors que nous n'attendons que +1,3% cette année). En particulier, le solde d'opinion sur l'opportunité de faire des achats importants progresse et se situe nettement au-dessus de sa moyenne de longue période. Les craintes concernant l'évolution du chômage diminuent également en novembre. Ces indicateurs suggèrent que les ménages sont prêts à engager des dépenses importantes et compressibles. En effet, nous observons que la consommation de biens fabriqués (biens hors alimentaire et énergie) progresse plus rapidement sur un an que le total de la consommation en biens. Un potentiel supplémentaire d'accélération apparaît d'ailleurs si l'on compare la consommation de biens fabriqués au niveau actuellement très élevé de la confiance des ménages.

Pierre BENADJAOUD, Economiste