France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020

France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020
  • Tendances récentes dans l'ancien et dans le neuf
  • 2019 : un marché soutenu mais hétérogène
  • 2020 : légère inflexion du marché

En résumé

Le marché immobilier français est très dynamique en 2019 et soutenu par des conditions de crédit très attractives. Un tassement apparaît toutefois dans le logement neuf. En 2020, les ventes devraient se stabiliser à un haut niveau dans l'ancien et se replier à nouveau dans le neuf. Les taux de crédit resteraient très modérés mais les prix vont continuer à remonter ce qui conduirait à un effritement de la capacité d'achat. Et le neuf sera affecté par le recentrage des mesures fiscales et l'insuffisance de l'offre.

France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020

La capacité d'achat est la surface qu'un ménage à revenu moyen peut acheter, au prix, au taux et à la durée de crédit du marché, en respectant la règle d'un taux d'effort de 30%. Elle s'est nettement redressée entre 2012 et 2016, grâce à la baisse des taux de crédit, à 94 m2 fin 2016, contre 77 m2 mi-2012. La tendance est toutefois plus mitigée depuis 2017. Les prix ont accéléré. En sens inverse, les taux de crédit se sont un peu effrités et la durée moyenne des crédits s'est allongée. Toutefois, l'apport personnel s'est réduit. Au total, la surface achetable a un peu diminué, vers 90 m2 fin 2017, avant de remonter récemment. En 2019-2020, les prix devraient continuer à remonter. Dans l'ancien, ils seraient soutenus par la vigueur de la demande. Dans le neuf, ils pourraient encore accélérer, avec la faiblesse de l'offre et la remontée marquée des coûts de construction. Dans le même temps, les taux et la durée des crédits devraient demeurer à peu près stables. La capacité d'achat devrait donc se réduire légèrement.

Olivier ELUERE, Economiste