Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine

- Des données économiques plus toniques pour des marchés réjouis
- Géopolitique : l'Otan et la guerre commerciale ?
- Zone euro : le secteur industriel continue de plomber les perspectives de croissance en mars
- Zone euro : ménages et entreprises se portent encore bien fin 2018
- Allemagne : production et commandes industrielles sous l'emprise d'une demande extérieure atone
- Italie : progression du taux de chômage en février
- Italie : progression du taux de marge des entreprises au T4
- La Turquie se languit...
- Pologne : révision à la hausse de la croissance du PIB
- Égypte : l'inflation : un risque toujours menaçant et qui ne s'atténue guère
- Bahreïn : la balance des paiements se détériore toujours
- Émirats arabes unis : redressement poussif en 2018
- Afrique du Sud : Moody's maintient le pays dans la catégorie "investment grade"
- Nigéria : la Banque centrale abaisse son taux directeur à 13,5%
- Tendances à suivre
- Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

En résumé

Géopolitique : l'Otan et la guerre commerciale ? En zone euro, le secteur industriel continue de plomber les perspectives de croissance. En Allemagne, production et commandes industrielles sont sous l'emprise d'une demande extérieure atone. La Turquie se languit… La Pologne revoit à la hausse sa croissance du PIB. En Égypte, l'inflation est un risque toujours menaçant et qui ne s'atténue guère. Moody's maintient l'Afrique du Sud dans la catégorie « investment grade ».

Monde – L'actualité de la semaine

Géopolitique : l'Otan et la guerre commerciale ? L'actualité nous offre un exemple parfait de la façon dont il va falloir penser la géopolitique dans les années à venir : d'un côté, les marchés espèrent (et anticipent) un accord commercial entre la Chine et les États-Unis) et pourtant, en même temps, J. Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, colle depuis quelques mois à la définition de la Chine donnée dans la nouvelle stratégie de défense américaine, à savoir, à l'instar de la Russie, un "pouvoir révisionniste et un concurrent stratégique". Et pour les stratèges américains comme pour ceux de l'Otan ; l'initiative "belt and road" est une stratégie de puissance agressive. Les festivités qui se déroulent pour les 70 ans de l'Otan, dont les responsables sont invités à Washington au moment où Xi Jinping fait sa tournée européenne, pourraient donc bien nous rappeler qu'une tension géopolitique est un tout composé de plusieurs dimensions : le commerce, l'économique, le militaire, le diplomatique etc. Entre États-Unis et Chine, les tensions ne vont cesser d'aller d'un domaine à l'autre. Dit clairement, l'apaisement des tensions commerciales ne signifiera pas l'apaisement des tensions géopolitiques. Quant à la Russie, c'est l'ennemi officiel depuis 1949, et de nouvelles mesures pour contrer son comportement dit agressif vont sans doute être présentées.

Tania SOLLOGOUB, Economiste