Allemagne ‒ Scénario 2019-2020 : une croissance amputée par le secteur industriel

Allemagne ‒ Scénario 2019-2020 : une croissance amputée par le secteur industriel
  • Synthèse
  • Focus 1 : retournement du marché de l'emploi ?
  • Focus 2 : quelles expositions au commerce extérieur ?
  • Dernières évolutions conjoncturelles
  • La trame de notre scénario

En résumé

Le rebond de la croissance allemande au T1 n'aura été qu'un répit de courte durée. Le recul de l'activité dans le secteur industriel s'éternise au T2 et pèse lourdement sur les perspectives de croissance annuelle désormais fixées à 0,7% en 2019 et 1% en 2020. La demande domestique est à même de soutenir positivement la croissance du PIB mais la demande extérieure, soumise à de nombreux facteurs baissiers, devrait peser davantage sur celle-ci.

Allemagne ‒ Scénario 2019-2020 : une croissance amputée par le secteur industriel

Le nombre de chômeurs a augmenté de 60 000 personnes en mai et les créations d'emplois ralentissent graduellement depuis février 2018. La dégradation de la conjoncture économique se ressent plus visiblement sur le marché de l'emploi avec des enquêtes suggérant des entreprises plus frileuses à embaucher compte tenu de la faiblesse des carnets de commandes. Une récente enquête Ifo signale de surcroît une volonté de recourir davantage au chômage partiel : 8,5% des entreprises industrielles interrogées envisagent une telle mesure dans les trois prochains mois contre 3,8% l'utilisant déjà. Le travail temporaire se réduit depuis fin 2017 car il devient moins attrayant depuis l'entrée en vigueur des nouvelles lois de régulation : exigence d'une rémunération équivalente entre salarié et travailleur temporaire dès lors que celui-ci a travaillé au moins neuf mois dans l'entreprise. La durée maximale d'un travail temporaire est dorénavant fixée à dix-huit mois maximum.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste