Monde – Scénario macro-économique 2019-2020 : inventer une nouvelle sagesse pour une nouvelle époque

  • Pays développés - Au-delà de l'essoufflement naturel
  • Pays émergents - Une bonne capacité de résistance pour affronter la détérioration globale
  • Politique monétaire - Prévenir à tout prix
  • Taux d'intérêt - Les préoccupations des Banques centrales ont effrayé le marché
  • Taux de change - Rendement contre incertitude
  • Prévisions économiques et financières

En résumé

Les tensions commerciales et, au-delà, géopolitiques ont vocation à durer. Les perspectives de croissance plus faible, entourée de fortes incertitudes pèsent sur les anticipations : le ralentissement, désormais plus marqué, se dessine. Les discours, puis les actions des Banques centrales, accommodantes préventivement, atténuent cependant le risque d'un atterrissage douloureux.

Monde – Scénario macro-économique 2019-2020 : inventer une nouvelle sagesse pour une nouvelle époque

Après avoir estimé (avec un angélisme coupable) que la raison devait prévaloir et considéré que les États-Unis et la Chine pouvaient s'engager sur la voie d'un compromis prélude à une résolution "heureuse" de leurs différends, force est de constater qu'un mouvement plus profond, durable et surtout plus conflictuel est en train de s'imposer. Et la guerre commerciale continue de menacer, malgré la trêve conclue lors de la rencontre entre les présidents Trump et Xi lors du G20 à Osaka. La guerre commerciale n'est qu'une composante, très visible certes, des tensions multiformes sino-américaines. Ce conflit, affrontement entre une puissance sentant son hégémonie menacée et une puissance concurrente et conquérante, a vocation à s'installer dans la durée. Il est susceptible de s'étirer dans le temps tant que les bénéfices liés au maintien des attributs de "super puissance" excèdent les coûts à court terme issus de la destruction de la puissance rivale. Si certaines des revendications américaines (meilleur accès au marché chinois, protection de la propriété intellectuelle) sont encore audibles par les Chinois, les exigences en termes de subventions accordées aux entreprises publiques touchent le cœur du modèle de développement et ne sont pas recevables. Des phases de répit factices sont évidemment envisageables, mais ne présageront en rien d'une accalmie durable dans les relations sino-américaines. Les tensions commerciales et, au-delà, géopolitiques ont donc vocation à durer et obèrent la croissance.

Catherine LEBOUGRE, Economiste