Espagne – Enjeux politiques : une victoire pour la gauche

Espagne – Enjeux politiques : une victoire pour la gauche
  • Un parlement morcelé à l'image de la transformation de l'échiquier politique espagnol
  • Un processus parlementaire long
  • Une équation complexe

En résumé

Le raz de marée rouge promis par les sondages a bien eu lieu. Avec 28 % des votes exprimés, le PSOE est le grand gagnant des élections du 28 avril. Cette nette victoire ne lui permet cependant pas d'obtenir la majorité et Pedro Sanchez sera contraint de composer avec d'autres partis s'il veut gouverner. Ce processus pourrait prendre du temps alors que les Espagnols s'apprêtent à reprendre le chemin des urnes le 26 mai pour les élections régionales, municipales et européenne.

Espagne – Enjeux politiques : une victoire pour la gauche

La forte participation a largement profité au Parti socialiste (PSOE) qui cumule 123 députés. Ce nombre est certes légèrement inférieur à ce que prédisaient les enquêtes d'opinion (autour de 130 sièges), mais il devrait permettre à son leader, Pedro Sanchez, de poursuivre sur un second mandat à la tête du gouvernement. Pour le moment, une coalition vers la gauche du PSOE, qui inclurait Unidos Podemos et le PNV (basque), semble envisageable. Cependant, Pedro Sanchez a annoncé qu'il souhaitait gouverner seul et a écarté toute alliance gouvernementale. Dans cette configuration, obtenir le soutien de Podemos, qui a clairement affiché son intention d'entrer au gouvernement, pourrait se révéler plus difficile que prévu.

Sofia TOZY, Economiste