France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020

France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020
  • Tendances récentes dans l'ancien et dans le neuf
  • 2018/début 2019 : un marché à plusieurs vitesses
  • 2019-2020 : freinage en douceur du marché
  • FOCUS Les prix sont-ils fortement surévalués ?

En résumé

En 2019 et 2020, le marché résidentiel devrait demeurer soutenu, avec toutefois un tassement dans l'ancien, après les records de 2018, et une nouvelle correction dans le neuf. Les fondamentaux structurels vont continuer à jouer positivement tandis que le recentrage des mesures de soutien et l'insuffisance de l'offre vont peser sur le neuf. Trois autres éléments pourraient contribuer à infléchir le marché : le risque d'une (très) légère hausse des taux de crédit, l'effritement de la capacité d'achat et un climat conjoncturel mitigé.

France – Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2019-2020

On mesure le pouvoir d'achat immobilier des ménages ou leur « capacité d'achat » par la surface achetable par un ménage moyen, avec un taux d'effort à 30%. Cette capacité d'achat s'est nettement redressée depuis 2008, grâce à la baisse des taux de crédit. Les ménages se sont resolvabilisés. Mais les prix restent élevés, ils ne se sont pas corrigés à la baisse après le boom des années 2000-2007 et repartent à la hausse depuis deux ans. Au vu de cet indicateur, la capacité d'achat est acceptable, proche de sa moyenne de longue période, et les prix sont donc « à l'équilibre » en France. Mais de nouvelles hausses de prix et une éventuelle hausse de taux désolvabiliseraient les ménages, qui pourraient devenir plus hésitants et attentistes. En revanche, à Paris et dans certaines grandes villes, les prix ne sont pas à l'équilibre. Ils sont clairement surévalués et en hausse soutenue. Le marché connaît une forme d'emballement et les prix devraient rester en hausse assez forte en 2019-2020, mais avec un risque de correction à moyen terme.

Olivier ELUERE, Economiste