Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • BCE : comment gérer les dommages collatéraux ?
  • BCE : après la douche froide, la clarification du message
  • France PIB, comptes trimestriels détaillés : le pouvoir d'achat rebondit en fin d'année
  • Zone euro : des enquêtes d'activité décevantes au mois de mars
  • Italie : agendas politiques, tactiques et stratégies économiques
  • Italie : prix de l'immobilier résidentiel au T4 2018
  • Espagne : vendredis sociaux ou vendredis électoraux ?
  • Ukraine : des élections présidentielles très incertaines
  • Slovaquie : l'issue du deuxième tour des élections présidentielles se précise de plus en plus
  • Inde : l'attente de la relance...
  • Mexique : inflation encore "contenue", perspectives de croissance aussi (malheureusement)
  • L'efficacité réelle et relative de l embargo contre le Qatar
  • Émirats Arabes Unis : les excédents courants dopent les réserves en devises
  • Arabie saoudite : Aramco acquiert 70% de SABIC
  • Ghana : émission d'une nouvelle obligation souveraine de 3 milliards de dollars
  • Afrique du Sud : augmentation record des IDE en 2018
  • Tendances à suivre
  • Scénario économique du Groupe Crédit Agricole S.A.

En résumé

En zone euro, les enquêtes d'activité sont décevantes au mois de mars. A la BCE, après la douche froide, c'est la clarification du message. En France, le pouvoir d'achat rebondit en fin d'année. Quelle sera l'issue des élections présidentielles en Ukraine et en Slovaquie ? L'Inde est dans l'attente de la relance… Au Mexique, l'inflation est encore "contenue", les perspectives de croissance aussi (malheureusement). Quelle est l'efficacité réelle et relative de l'embargo contre le Qatar ?

Monde – L'actualité de la semaine

France Au quatrième trimestre 2018, le PIB en volume croît de 0,3% en variation trimestrielle, un rythme similaire à celui observé au trimestre précédent. Sur le trimestre, la consommation des ménages est atone (en lien notamment avec les effets de la crise des gilets jaunes), l'investissement des entreprises ralentit ; les importations rebondissent et les exportations accélèrent, ponctuellement soutenues par le calendrier des livraisons dans le secteur aéronautique. En moyenne sur l'année, l'activité progresse de 1,6%, après +2,3% en 2017. Dans le détail, en 2018, la demande intérieure hors stock contribue favorablement à la croissance (+1,4 point), tout comme le commerce extérieur (+0,6 point), compte tenu d'importations peu dynamiques. En revanche, les variations de stock pèsent sur la croissance ( 0,4 point).

Ludovic MARTIN, Economiste